Manoir de la Fiole

Forum en lien avec le jeu en Ligne les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Sam 3 Sep 2011 - 0:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marie_claire a écrit:
    [Château de Mauperte – Seigneurie de Grand-Charmont – le 31ième aout 1459, environ 6 heures du soir]
    [HRP: Ceci est un RP fermé, ce qui veut dire que seulement les invités peuvent y participer. Néanmoins, si vous avez envie de participer aussi, n'hesitez surtout pas à m'envoyer un petit MP et on verra bien si vous pourriez y avoir un rôle.]

La renarde se trouva dans la grande salle du château de Mauperte. Enfin, c’était à dire… la grande salle n’était pas énormément grande, mais puisque c’était la salle principale du château fort il avait bien fallu trouver un nom pour désigner son importance, d’où la ‘grande’ salle. Le château en question se trouvait à quelques centaines de mètres du petit village qu’on appelait Grand-Charmont, résidence des Charmontais, qui faisait partie du bout de terre qui portait le même nom et qui était sous la dominion de la sœur du comte de Sochaux, suzerain de la première. Bien que les paperasses concernant l’anoblissement n’étaient pas encore en ordre, et que la demoiselle en question ne pouvait pas encore porter le titre ou jouir de la seigneurie aux pleines droits en conséquence, elle s’y était déjà bien installée. Le château était remeublé et elle avait déjà réclamé une partie des revenus provenant des terres qui seront bientôt entièrement les siennes. Ceci lui faisait beaucoup de plaisir, mais elle ne pouvait réjouir puisqu’elle n’avait pas encore tout ce qu’elle aimerait avoir. Le peuple ne lui devait pas encore d’allégeance et en sens théorique et officiel les terres ne lui revenaient pas encore . Ce qui était, pour la rouquine ambitieuse, une source d’irritation permanente. Mais elle ne pouvait s’y opposer, et le temps que tout ceci serait dans ses mains officiellement serait bientôt là.

Heureusement depuis quelques jours il y avait d’autres choses pour s’en occuper, extérieurement ainsi qu’intérieurement. Ce qui avait comme conséquence une manque de calme mentale et physique et surtout de sommeil. Mais elle ne se plaignait pas, car elle n’avait pas de raison de se plaindre, bien qu’elle était débordée à cause du travail. Leurs majestés impériales lui avaient confié la tache de préparer la cérémonie de couronnement du nouvel empereur et sa femme et en plus elle avait eu l’honneur d’être demandée de devenir la première dame de compagnie auprès de sa majesté impériale Phillipa Vittoria, tache qu’elle avait acceptée sans devoir réfléchir beaucoup. Elle était heureuse d’avoir cette distraction, car la recherche d’un époux pour elle ne s’était prouvé pas très fructueuse et bien qu’il y avait eu un candidat, celui-ci n’avait pas eu l’air très intéressé. D’un coup, l’égo de la demoiselle von Dumb s’était diminué de quelques mètres carrées et de nouvelles questions s’étaient présentées dans sa tête rousse. N’était-elle pas assez jolie ? Pas assez riche ? Pas assez titrée ? Trop bête, imbécile même peut-être ? Ou était-ce à cause de sa caractère ? Toutes ses questions méritaient une réponse, mais elle ne pouvait pas en formuler une. À vrai dire elle n’avait pas aimé l’idée d’être épousée déjà, mais elle avait compris l’urgence. À 23 ans la plupart des femmes étaient déjà mariées, mais elle, non. Le fait d’avoir résidé dans un couvent, parmi les nonnes, pendant les 7 ans précédents n’avaient pas vraiment aidé non plus pour faire connaissance à des époux potentiels, ça c’était clair. Mais le fait d’être refusée, bien que refusée de manière discrète et courtois, ne lui avait pas fait du bien.

Une façon de ne plus devoir y penser, ou au moins d’y devoir penser moins, c’était de s’occuper des fiançailles de quelqu’un d’autre. En face d’elle, à l’autre côté de la table bien remplie de nourriture, se trouvait la jeune demoiselle de Nommay, vassale de son frère le comte de Sochaux, qui était en cas de besoin d’un époux, ayant l’âge de 16 ans et donc l’âge sur laquelle la plupart des jeunes filles étaient épousée ou se trouvaient même déjà dans un mariage. Les rumeurs qu’elle était en recherche lui avaient atteints par voie de la dame en question elle-même. Bien qu’elle n’avait pas l’air vraiment vouloir se marier déjà, c’était nécessaire pour les filles de cette âge d’avoir un bon parti et Marie-Claire voulait absolument contribuer à la bonheur de mariage de cette jeune femme, puisqu’elle était la vassale de son frère, la dame de la seigneurie à côté de Grand-Charmont et membre de sa famille en plus. Elle l’avait donc invité à venir diner avec elle, mais sans lui avertir du sujet de laquelle elle voulait lui parler.

La rouquine prit une petite gorgée de vin et esquissa un petit sourire vers la double-dame. Elle avait pensé beaucoup à comment discrètement commencer à parler du sujet. Elle était une diplomate, surnommée la renarde par certains à cause de ses cheveux ayant le même couleur de l’animal en question, et le fait qu’elle pouvait être rusée dans ses paroles ainsi que dans ces actes sans égal. Elle comptait en plus sur le vin et le bon repas pour faire chauffer la langue de la jeune dame, ce qui ferait sans aucune doute que cette-dernière parlerait plus facilement.


Bon, ma chère. Vous souvenez-vous que vous m’aviez parlé du fait que votre frère voulait que vous vous épousez ?

Les premiers paroles y concernant et ils étaient accompagnés d’un léger sourire, sourire ne faisant pas partie des choses que ladite renarde faisait volontiers et souvent, le considérant comme une manière trop indiscrète pour faire part des sentiments. Les sentiment, pour elle, étaient des choses de la sphère intérieure, et devaient rester là-bas. Le monde n’avait que faire des sentiments d’une petite dame sans réelle importance.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Sam 3 Sep 2011 - 0:47

[ Seigneurie de Nommay 1 semaine avant]

Profitant de quelques jours calme, la rondouillarde des Sparte avait décidé de passer quelques jours au sein de sa Seigneurie de Nommay. Depuis le retour de son jumeau et de leur jeune sœur, la jeune noble avait quelque peu délaissé ses Terres.

Elle était dans sa demeure depuis quelques jours, à faire refaire ici un réaménagement, là un changement de tapisserie, quand elle avait reçut l'invitation de sa voisine et sœur de son adoré suzerain Marie-Claire von Dumb.

Lettre à la main, jupon dans l'autre, la brunette dévala des grands escaliers à la recherche de sa dame de compagnie.


Philiie!!! PHillomèèèène où es....
Arg, zut c'est vrai, elle est avec Elfry qui fait une nouvelle cure pour ses pauvres poumons.


Relisant la lettre la demoiselle finit par froncer le nez.

Bon, et bien pas le choix, je me passerais des conseils de Phillie.

Rangeant la missive dans sa manche, elle retourna à ses occupations du moment. Après tout il lui restait 1 semaine pour faire préparer une tenue convenable afin de se rendre à ce dîner.

[ Seigneurie de Nommay, 31 août 1459, 10h du matin]

Une jeune fille du village, d'environ 14 ans tendait à la maitresse des lieu un parchemin froissé qu'elle avait trouvé dans la salle d'eau, sous un meuble. Sûrement que sa Seigneurie l'avait perdu en se déshabillant.

Prenant le parchemin en adressant un petit sourire de remerciement à la jeune fille, la Petite Fiole le déplia et le lu... avant de blanchir considérablement.


Sacrebleu!! le dîner, je l'avais oublié!
Gertrude, faite amidonner ma robe mauve au plus vite.
Je doit être là-bas en fin d'après-midi, je n'aurais pas le temps de faire ce que j'avais prévue aujourd'hui, vous pourrez retourner chez vous après m'avoir aidé à me vestir.


Bien Ma Damoiselle.
Et la jeune Gertrude alla prendre la robe dans la malle et la porter à la buanderie pour la faire amidonner.

Pendant ce temps la Dame de Nommay alla dans la grande salle pour recevoir les doléances de ses fermiers.

La journée s'écoula vite et l'heure de partir arriva.
Changé et coiffé d'une longue tresse, Idril partit vers la Seigneurie voisine.

[ Seigneurie de Grand-Charmont, le 31 août vers 6h du soir]

Attablée devant un copieux repas, une coupe de vin à la main, Idril appréciait le début de soirée auprès de son hôte.
Alors qu'elle allait lui demander la raison exacte de son invitation, la von Dumb prit la parole.

Marie_Claire a écrit:
Bon, ma chère. Vous souvenez-vous que vous m’aviez parlé du fait que votre frère voulait que vous vous épousez ?

Si elle s'en souvenait ? Elle avait été a deux doigts de maudire son frère de cette idée. Comme si son suzerain ne suffisait pas. Et que dire de son cousin Will' qui lui aussi commençait à en parler.

Je me souvient bien oui. Mais depuis mon cher frère semble avoir d'autre... considération. Il m'a avoué dans sa dernière lettre avoir une... douce amie.

Ces derniers mots avaient du mal à passer. Elle avait ressentit l'aveu de son jumeau comme une trahison de sa moitié gémellaire. Cela était plus fort qu'elle, bien qu'elle sache qu'un jour ou l'autre la vie les séparerait lire les mots de son frère lui avait fait mal.

Mais... très chère, pourquoi cette question ? souhaiteriez-vous par hasard l'aider dans son entreprise ?

Si elle n'avait pas eu les mains occupées, elle aurait très certainement croisé les doigts pour entendre une réponse négative à sa question.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Sam 3 Sep 2011 - 0:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marie_claire a écrit:
La rousse fut surprise en entendant la première réponse de Nommay, et moins surprise en entendant al deuxième. Pourtant, aucune émotion ne se montra sur sa tête aux cheveux roux, comme d’habitude. Sa curiosité avait été allumée quant au frère de son hôte, elle était avant tout une femme, et elle avait hâte d’en savoir plus, bien qu’elle ne connaissait point le frère jumeau de la matriarche des Fiole. Néanmoins aucun jugement se forma dans ses pensées, car elle savait que quand on était épris par la maladie et la folie qu’était l’amour, on lâchait toute autre chose. On oubliait ses devoirs de famille, même ses intérêts personnels quand l’amour vous avait entièrement enchainée. Elle avait donc pitié de ce garçon, qui, si elle avait bien compris, était amoureux d’une fille. Et Marie-Claire s’était très bien consciente, péniblement consciente même, du fait qu’une telle relation ne survivait que rarement dans le monde de la noblesse. Un mariage pour des raisons pareilles était quasiment impossible. Pour elle, tout ceci avait été une réalité plus que tangible, avec des conséquences sans pareil, une expérience traumatique.

Votre frère doit se rendre compte du fait que sa naissance oblige qu’il prend une femme pour des raisons de la raison et non de l’amour.

Elle avait prononcé ses mots le visage froid. C’était la réalité, mais une réalité qu’elle regrettait. Mais elle avait appris au fil des années que la réalité était presque toujours à regretter et que ce n’était que d’imagination de penser autrement. Mais il était nécessaire de parcourir cette réalité, car la vie dans les rêves ne valait rien.

Oui, j’aimerais vous aider. Pour des raisons différentes. Premièrement nous appartenons ) la même maison. Deuxièmement votre seigneurie de Nommay, dont votre époux sera donc le seigneur, se trouve à côté de Grand-Charmont, qui reviendrait bientôt sous ma dominion entière, et je n’ai pas d’envie de devoir envoyer des troupes à Nommay si votre époux usurpe vos droits pour libérer votre peuple… et vous. Et troisièmement je suis la sœur de votre suzerain, il conviendrait donc pour moi de vous aider dans votre recherche et de juger si les éventuels candidats sont dignes ou non.

Voilà, tout était dis. Ou presque tout. Car il y avait plus que ça à l’enjeu. L’honneur de la famille, oui. Car elle craignait que cette jeune demoiselle, qui avait toute cette liberté à elle-même, sans maître, deux seigneuries et chef de sa famille, serait trop impulsive quant à la choix d’un époux. Et oui, s’il mariait un tyran pour des raisons amoureuses dont le vrai âme ne se montrait que quelques mois ou années après les fiançailles, elle aurait certainement le devoir d’aller reconquérir ce qui appartenait de droit à la Fiole. Elle pensa à Eleonore d’Aquitaine, par exemple, qui avait épousé follement Henry. Les premières années, pas de problèmes, mais après… Le sort d’une femme pouvait être si cruelle parfois. En plus, si la renarde réussissait à arranger un mariage avec la demoiselle de Nommay avec un homme de la choix de Marie-Claire, elle pourrait en profiter plus tard en ce qui concerne le commerce et certaines d’autres choses financières et économiques dans les relations entre Nommay et Grand-Charmont. Pas mal de raisons donc pour la renarde de se mêler.

Dites moi un peu, Nommay. Quel type d’homme aimeriez-vous ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Sam 3 Sep 2011 - 0:50

La brune hocha la tête en entendant le commentaire concernant son frère.
Bien que celui-ci semble avoir découvert qu'il était un homme et plus un enfant, le voir marier était de l'ordre de l'utopie pour sa jumelle.
Savoir que son frère pouvait avoir de la place en son cœur pour une "douce amie" était une chose déjà bien douloureuse, alors le savoir lié à une femme par le mariage avec tout ce que ce lien implique... De toute façon Beren était un doux rêveur et la femme capable de le faire redescendre sur terre n'avait pas encore croisé sa route.

Préférant ne pas s'étendre sur le sujet Idril but une gorgée de vin et assaisonna son plat tout en écoutant son hôte qui avait reprit la parole.

C'est le petit doigt plein de sel qu'elle fixa la rousse, se repassant mentalement sa dernière phrase.
Voyant qu'une réponse était attendu, et pour gagner un petit peu de temps, la brune prit le temps de commenter les raisons que la rousse avait de vouloir l'aider à se trouver un bon parti.


Je comprend vos raisons et, un point de vue féminin pourrait s'avérer fort intéressant le moment venu.
De plus il est vrai qu'entre voisin une bonne entente entre nous est de mise, même en ce qui concerne nos futur conjoints.


Reprenant un légère gorgée de vin, qui au passage était délicieux, elle chercha quoi répondre à "la" question.


Quel type d'homme j'aimerais... Question ma fois bien difficile.
Je ne pense pas qu'être trop exigeante soit une chose à faire, sauf si on peut ce le permettre... Je dirais déjà qu'il parle français, même si il est étranger. J'avoue honteusement ne point pratiquer d'autre langue. Après qu'il soit blond, brun ou roux n'a à mes yeux point d'importance tant qu'il ne m'est pas déplaisant à regarder...


Un petit rougissement colora les joues de la brune à cette phrase. Elle se raclât la gorge avant de continuer

J'avoue aimer avoir une certaine indépendance et que mon époux m'oblige a rester à la maison n'est point chose envisageable pour moi, tout comme il n'est pas question que je change ma relation assez fusionnelle je doit l'admettre avec mon frère jumeau. Donc un homme qui soit compréhensif.
Niveau rang social, puisque je suppose que vous m'auriez posé la question, étant moi-même Dame de mérite, je ne puis envisager de m'unir avec moins qu'un Seigneur de mérite.

Ai-je répondu à vostre question ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Sam 3 Sep 2011 - 0:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marie_claire a écrit:
Le visage de la renarde ne trahissait rien en écoutant les paroles de la demoiselle de Nommay. Elle comprit bien la jeune fille : la peur de perdre ses droits, sa liberté. Surtout car la liberté était une chose que la dame de Dampierre avait toujours possédée. Ou une forme de liberté en tous cas, se disait la rouquine. Car elle savait bien que la liberté était une illusion. Une belle illusion oui, mais une illusion tout de même. La créature humaine serait toujours enchainée par soi-même, à cause des sentiments envers les autres et des ambitions personnelles. La notion de liberté était belle oui, mais la liberté ne pouvait être gagnée que dans la mort. Et même ça on ne pouvait pas dire avec pleine certitude. Un homme qui la donne une certaine niveau d’indépendance et d’autonomie, et qui est compréhensif envers la relation être elle est son frère. Elle ne demandait pas beaucoup de chose, mais c’était le poids des exiges qui installaient un sentiment de doute en la tête de la maîtresse de Mauperte.

Elle n’avait pas connu beaucoup d’hommes, et le nombre des membres de la gente masculine qu’elle avait connu très personnellement était encore moins élevés. Mais elle savait, grâce à sa capacité d’observer et comprendre, suite à des histoires qu’elle avait entendues et des expériences personnelles, qu’il y avait peu d’hommes qui ne ressentirait pas de jalousie face à la relation intime des jumeaux des Fiole. En plus, c’était dans la nature des hommes de vouloir dominer, donc l’indépendance… peut-être oui, si elle avait de la chance. Mais cette chance n’était que très petite. Avec un peu de vigilance de la famille, la conservation de ses droits pourrait peut-être être assurées. Tout dépendrait naturellement de la caractère de l’époux, et sa force.


Hmm. Vous devez vous rendre compte que, peut-être, il serait difficile d’assurer toutes vos exiges. C’est dans la nature de la sexe opposée de vouloir dominer. Une vraie femme lui donne l’impression qu’il domine, sans se laisser dominer vraiment.

Elle esquissa un petit sourire, qui disparaissait aussi vite qu’il était venu. Ensuite venait le sujet du rang de l’époux potentiel. En effet, il était impossible de marier un homme ayant un rang inférieur. Mais, si possible, il devait toujours essayer de monter en rang et donc viser un homme de rang supérieur. Un baron donc, au moins. Un baron riche.

Vous connaissez quelques nobles dans le royaume, j’imagine. Je suis certaine que parmi eux il y a des hommes célibataires. N’y a-t-il pas de candidats potentiels ?

Petit pause, puis elle ajouta :

Vous pouvez être franche ici.

Elle regarda la dame de Nommay avec ses yeux saphirins. Elle avait déjà fait une liste de nobles francophones en empire qui étaient célibataires et potentiels, sans vraiment avoir tenu compte avec l’âge. Elle pensa au baron d’Acoma dont elle avait oublié le prénom et le titre complet déjà, mais aussi au chevaleresque baron de Parroy, bien qu’elle avait entendu des rumeurs concernant ce dernier disant qu’il était déjà fiancé. Ce qui était dommage, se disait la renarde, heureuse que personne ne pouvait lire ses pensées. Car elle devait dire qu’une telle figure nourrissait l’imagination. Chevalier, baron, beau, fort… L’homme parfait, quoi. Mais la rouquine avait déjà lâché toute espoir de trouver un compagnon à vie pareil, son âge avancé déjà, la plupart de femmes de son âge étant mariées depuis longtemps déjà…

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Sam 3 Sep 2011 - 0:52

La jeune Fiole retint un un sourire au commentaire concernant le peu de probabilité de trouver un époux répondant à ses exigences.
En tant que jeune fille issue d'une bonne famille, noble et de plus chef de famille etc etc etc, elle se devait de trouver un époux, certes, mais elle, Idril, n'avait pas envie de se marier de suite, justement pour jouir encore de cette liberté qui n'avait de liberté que le nom en fin de compte.

Baissant doucement la tête, comme toute jeune fille se devait de faire au vu d'une telle remarque sur ses exigences trop "haute" elle laissa passer quelques secondes de silence.


Je me doute que je puisse paraitre bien exigeante, mais ne dit-on pas qu'il faut viser plus haut que ce que l'on souhaite, ainsi si l'on n'obtient pas ce que l'on a visé a t-on des chance d'avoir ce que l'on souhaitait.

Oui, bon, ça c'était son cousin Will qui lui avait mit dans le crâne au cours d'une soirée des plus intéressante pour la jeune fille. Le problème majeur étant que la Chef des Fiole n'était pas du genre à vouloir quelque chose, elle se laissait porter par la vie et la mise en pratique de ce conseil était des plus rude pour elle. Elle n'était donc pas peu fière d'avoir réussit à le mettre en pratique à cet instant.

Puisque vous me permettez de parler en toute franchise, j'avoue connaitre que peu de monde, ne fréquentant pas le milieu de la noblesse en dehors de la famille.
Le seul noble que je connaissent est le Baron de Forbach Niconoss d'Acoma.
Il était un grand ami de feue ma mère.


Fallait-il préciser que c'était lui qui avait rendu le sourire à la veuve après dix ans à pleurer le père de ses enfants ? La brune n'avait jamais osé demandé au Baron la véritable relation qu'il avait eu avec sa mère, mais une femme ne plaque pas tout, travail, relation amicales et politique, etc, du jour en lendemain pour suivre un homme dans son voyage, sans une bonne raison... non ?!
Inutile aussi de dire qu'elle-même avait envisagé un avenir possible auprès du d'Acoma, avant de réalisé qu'elle ne faisait que suivre inconsciemment les pas de sa mère morte avant d'avoir réalisé ce qu'elle espérait très certainement. Non, aujourd'hui, pour la brune envisager une union avec le Baron de Forbach était comme trahir le souvenir de sa mère.

Il y avait bien un autre noble célibataire dans ses connaissances, mais elle ne voulait nullement d'un "chasseur de titres et bonne place" comme époux. Elle se doutait fort que Bobyzz comme Leif seraient contre aussi de toute façon.


Après son instant de rétrospection interne, la brune adressa un petit sourire d'excuse à la rousse.

Je sorts peu en dehors de mes obligations professionnelles. Je ne me sens pas à l'aise au milieu de la foule.

Nécessaire de préciser que ses rondeurs et son complexe avaient joué un rôle important dans ce manque flagrant de vie sociale ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Dim 4 Sep 2011 - 19:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marie_claire a écrit:
Pourrait-elle confronter sa voisine sans blesser ses sentiments ? Car elle savait bien pourquoi la jeune Fiole avait la tendance de s’isoler parfois, de ne pas faire beaucoup d’apparences publique. Elle regarda discrètement les formes un peu… voluptueuses de la demoiselle de Nommay et puis fixa de nouveau ses yeux de saphir sur ceux de son hôte. En effet la jeune fille n’avait pas son corps à son avantage. Mais la rouquine von Dumb avait appris que même les désavantages pourraient être changés en avantage si on savait comment.

Hmmm. Je comprends pourquoi… Mais de l’autre côté, ma chère, votre forme… pourrait être à votre avantage aussi en recherche d’un époux. Il est généralement su que c’est une signe de fertilité.

Voilà, elle l’avait dis. Sans vouloir blesser l’autre, bien sur. Au contraire même, elle avait voulu lui donner un peu de confiance en soi. Mais là, après avoir prononcé ses paroles, elle se disait qu’il aurait peut-être été mieux de ne pas mentionner. Elle esquissa un petit sourire dans l’espoir que la dame de Dampierre comprenne que ses intentions étaient bonnes. Vite, prit la parole de nouveau, changeant un peu de sujet.

Vous avez entendu des funérailles de feu sa majesté Alveran ? Et du couronnement de sa majesté Raboude ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Dim 4 Sep 2011 - 19:38

A la prise de parole de la rousse, la brune avait baisser les yeux.
Oui son corps la complexait énormément depuis son enfance, et en devenant femme elle avait en plus "gagné" une opulente poitrine qu'elle s'efforçait de dissimuler au mieux par ses vêtements. Elle se rappellerait longtemps du jour ou son tassel avait craqué en taverne et son envie d'être une souris pour se cacher au plus profond d'un trou... Et là elle tentait vainement de se ratatiner sur sa chaise en sentant le regard perçant de son hôte sur elle.

Ratatinage qui stoppa quand la von Dumb parla de ses formes comme d'un signe de fertilité. Elle ? fertile ? Déjà faudrait-il qu'elle ne soit point repoussante pour avoir une chance d'être un jour touché par un homme...

Le changement radical de sujet rendit quelques couleurs à la jeune Fiole-Sparte


J'ai plus entendu parlé du prochain couronnement de sa Majesté Impérial Radoube que des funérailles de feu sa Majesté Alveran je doit le dire.
En tant que Noble Comtoise je me doute bien que je devrais me rendre à l'un comme à l'autre... Mais vu le monde je devrais ne pas me faire trop remarqué et ainsi rester discrète.


Elle avait aussi entendu parlé des festivités en hommage au Roy de Lotharingie, soit la chasse, les joutes et le bal masqué mais là encore il lui faudrait être sûre du grand nombre de participants pour tenter de ne pas se faire remarquer... si elle y allait bien sûre.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Dim 4 Sep 2011 - 19:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marie_claire a écrit:
Hum. Elle ne voulait pas. Forcer alors d’y aller ? Chantage peut-être ? Les festivités organisés par le roi seraient déjà un bon début, mais le couronnement et les funérailles, là, il y aurait la fine-fleur de la noblesse de l’empire, donc aussi de l’empire francophone. La fille devrait comprendre que ces occasions étaient parfaites pour rencontrer du monde et donc rencontrer des époux potentiels. Et en même temps pour agrandir la chance de pouvoir choisir son compagnon à vie elle-même. Car sinon d’autres feraient la choix pour elle sans aucune doute. La rouquine avait d’ailleurs eu de vent du fait que le frère de la demoiselle de Nommay, en tant que supérieur de l’ordre des Lames, serait présent aux événements impériaux aussi. Elle pourrait donc l’accompagner… ou Marie-Claire pouvait aussi forcer ledit frère à l’amener avec lui. Beaucoup de possibilités donc, et tout dépendrait de la façon d’agir et de la réponse de la jeune fille.

Ah, les festivités royaux oui. Voulez-vous m’y accompagner ?

Première chose faite, à la suivante.

D’ailleurs, votre frère n’a-t-il pas l’obligation d’aller au couronnement ? Et aux funérailles ? Vous pouvez l’accompagner, vous savez ? Moi j’y serais aussi. Leurs majestés m’ont fait l’honneur de me nommer la première dame de compagnie auprès de sa majesté la sainte-impératrice.

Et toc. Elle n’avait plus aucune excuse pour ne pas y aller. Un petit sourire intérieure se manifestait sur le visage physique de la renarde, sa visage extérieure restant illisible.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   Dim 4 Sep 2011 - 19:40

L'accompagner au Festivités Royales... Une excuse, vite...

Mh... Cela aurait été avec plaisir que je vous aurais accompagné au Festivité Royales mais voyez-vous je n'ai rien à me mettre pour les divers occasions.

Petite sourire d'excuse de la brune. Elle n'allait quand même pas accompagner la rousse à la chasse dans la tenue qu'elle prenait pour chasser au faucon sur ses terres quand même, elle ferait honte et à la von Dumb et à sa famille. Les joutes, elle n'était plus novice en ce sport mais sa nouvelle armure ne lui avait pas encore été livré et hors de question de jouter pour le Roy dans son armure actuelle qu'elle avait bidouillé pour rentrer dedans.

Concernant le couronnement, je doute fort que mon frère ai l'obligation d'y aller, mais mon cousin par contre oui. Il m'en a déjà parlé d'ailleurs...

Soupir de la brune

... Et il m'a aussi arraché la promesse d'être sa cavalière au premier bal que l'Empereur organisera, bal qui se trouve être celui du couronnement.
Mais pour les Funérailles ou le couronnement en eux-même je n'ai point encore de cavalier ou de chaperonne... Et comme vous vous proposez je suppose que vous serez ma chaperonne... ... ... Et que je ne puis refuser de vous y accompagner.
Mais... ôtez-moi d'un doute... Vous êtes la Première Dame de Compagnie de l'Impératrice, cela veut-il dire que pour ces deux occasions vous serez à courte distance du couple Impérial ?


La Fiole regarda la von Dumb avec appréhension, craignant sa réponse.
Être chaperonné, au vu de son âge et son rang social cela était logique qu'elle n'aille pas dans ce genre d'évènement seule, mais si son chaperon se retrouvait à un endroit et elle a un autre, l'intérêt même du chaperon n'avait plus lieu d'être.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP sur la Gargote Franc-Comtoise] Parlons fiançailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un mariage noble Espagnol
» Livre I : les sacrements - 1.3 Le mariage
» Homélies
» [Manoir Klee] Les fiançailles d'Anthony et Judy [Terminé]
» fiançailles de Wantaka et Ventreachoux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manoir de la Fiole :: DOMAINE FAMILIAL EN FRANCHE-COMTE :: Manoir de la Fiole :: Deuxième étage :: Bibliothèque-
Sauter vers: