Manoir de la Fiole

Forum en lien avec le jeu en Ligne les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Carnet de Joutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1616
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Carnet de Joutes   Jeu 5 Mai 2011 - 21:15

La Petite Fiole avait décidé de montrer bien haut le nom laissé par son père.
En tant que noble, elle avait donc choisit de participer à des joutes, aussi bien en Empire qu'en France.[/b]

Citation :

Joutes en l'honneur du Franc-Comte Jontas de Valfrey, mars 1459


Citation :
Premier tour des Joutes de Franche-Comté, opposant Dame Heloise Marie de Sparte à Dame Idril de Sparte de la Fiole Ebréchée.

   

    Seconde joute et non la moindre ! Cet affrontement était attendu et tout au moins de l'entière gente masculine et surement plus particulièrement pour les dignitaires de la famille Sparte. Car il s'agissait ici d'un affrontement fraternel aux tendances bien féminisées.Première lance:Un véritable fiasco, il s'agissait ici de mener joutes et non de parader en belle robe, il serait intolérable de réaliser à nouveau une telle chevauché digne de défilé !Seconde lance:A croire que l'envie de jouter n'était pas dans le cœur de ces Dames, la franche chevauché n'était pas encore présente, surement pour satisfaire les hommes des cours nobles ici présent. Mais à côté, les premiers hués de la roture franc-comtoise se faisait entendre, l'instant de se réveiller serait donc le bienvenu avant une émeute bien malvenue.Troisième lance:Enfin ! Oui, enfin l'entrain était venu, mais pas vraiment des plus répartis. Car alors que la jeune Héloise se mettait enfin en route et arrivé à viser juste, l'adversaire gardé une visée bien piètre et la défense de l'écu tout aussi déplorable. Car bien que la lance ne se brisa pas, la Dame ne garda pas position sur ma monture et ce fut la chute qui l'envoya au sol sans trop de mal tout de même. Pas de brancard, désolé messieurs.Une victoire de longue haleine qui s'offrait à cette joute et c'était au poursuivant de s'avancer pour annoncer le vainqueur.- «La Dame Heloise Marie de Sparte est déclarée vainqueur sur chute de son adversaire et est qualifié pour les demi-finales ! »



Ch'cling, Ch'cling Ch'cling... Bon, pour la discrétion on repassera...
Faisant les cent pas dans la tente qui lui avait été attribué, la jeune Idril tentait de se familiariser avec l'équipement du jouteur... et forcément il n'avait pas été possible de lui fournir un équipement adapté à son gabarit.
Soit c'était trop étroit mais à la bonne longueur, soit à la bonne largeur mais trop court. Elle avait finit pas se bidouiller elle-même un équipement, ce qui expliquait les "Ch'cling, Ch'cling, Ch'cling" qui résonnait à chacun de ses mouvements.

A l'annonce de sa joute, la brunette sortit, et récupéra la lance que lui tendait son frère. Les yeux grand comme des soucoupe derrière la visière de son heaume, Idril regarda l'engin... qui faisait deux fois sa taille... Son frère se moquerait-il d'elle ? Visiblement non, il avait l'air des plus sérieux.
Lui faisant signe de la suivre, elle se dirigea vers son cheval et secoua la tête, faisant entendre de nouveaux "Ch'cling, Chclong, Ch'cling" en voyant son pauvre destrier portant un collier de fioles. Le rire rentré à ses côtés lui indiqua le responsable de cette moquerie, et un "Aîeeuh, mais ça fait mal!!" lui apprit qu'elle avait parfaitement visé le tibia de son jumeau malgré son accoutrement.

Une fois l'animal défait de son ornement, sa cavalière s'installa sur son dos, avec pas mal d'aide, et récupéra son écu et sa lance.
Bon maintenant le but était de ne pas tomber avant le début de la joute quand même...

Allant se mettre en place, elle attendait, face à sa parente, le signal pour s'élancer.


Pensées de la jouteuse durant ses passages :

Première lance :

Arggg... Pas tomber, pas tomber pas tomber....
Hein ? quoi ? l'adversaire ?
Nan mais oh, pas vous qui êtes arnaché comme jamais avant et sur le dos d'un cheval dont la plus proche approche a été dans la carriole qu'il tirait !
On ne peut pas être habile pour grimper dans les arbres où se faufiler par la fenêtre depuis le second étage et être d'une adresse insolente sur un cheval.


Seconde lance :

Hey oh, les hueurs, ils veulent ma place peut-être!!
Pff... encore des incultes qui ne se fit qu'au nom sans chercher à savoir qui se cache derrière le prénom... Grrr.
Ah moins que ce ne soit mon style... Il est visiblement évident qu'Héloïse-Marie sait parfaitement monter à cheval... Ben j'ai pô été au Collège Saint Louis moi, l'école de Verneuil était très bien d'abord!


Troisième lance :

Outch...vais encore avoir un bleu moi... Pas le premier de toute façon...
Euh... S'il vous plait.. quelqu'un pour m'aider à me redresser... je suis coincer je crois...

Ah... Mon frère, merci de ton aide... Mais gardes tes réflexions nan mais oh, "chuter comme un vulgaire sac de patates"... T'avais qu'à naitre en premier nan mais oh

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Idril le Jeu 28 Aoû 2014 - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1616
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Carnet de Joutes   Jeu 5 Mai 2011 - 21:18

Joutes Nuptiales,Mai 1459, Saint Nectaire, Auvergne, Royaume de France
Citation :

Citation :
Seizième de finale au matin

Que s'avance en lice,

Alcalnn Blackney, Duc deu Mortain, Vescompte deu Mont Sent Miqueu, Baron deu Sent Paer affrontera Idril de la Fiole Ebréchée de Sparte, Damoiselle de Dampierre et de Nommay




Première lance,
Deuxième duel mixe, la Damoiselle de Dampierre recontrait un cador des joutes pour cette première fois en jouste officielle. Le Duc de Mortain et la Damoiselle de Nommay s'élance suite au signal du juge. Les deux jouteurs partent rapidement... A la grande surprise du public le Duc de Mortain rate sa cible. Avec force, la demoiselle de Dampierre brise sa lance du Vicomte. Surpris mais habitué l'homme reste droit sur sa scelle.

Deuxième lance,
Demi-tour en bout de lice, et les voilà repartis sous les acclamations du public. Ce tour ci, c'est le Duc de Mortain qui frappe avec puissance la demoiselle. Les deux pieds sortent des étriers, la jeune femme tombe au sol, se relevant quelques secondes plus tard sans gravité.


Alcalnn Blackney est déclaré vainqueur.

Quand faut y aller...

le postérieur sur sa monture, aussi à l'aise qu'une sourie devant un chat, Idril adressa un sourire à Elfry, mit son heaume, attrapa sa lance et se dirigea vers la lice.

Derrière la visière de métal la Petite Fiole souriait, elle n'avait plus l'allure gauche qu'elle avait pu avoir lors de ses première joutes qui avait eu lieu en Franche-Comté.
Bon là elle participait à ses deuxièmes joutes mais elle était franchement moins ridicule.

Quand elle avait vu le nom de son adversaire, elle avait blanchit.
Alcalnn Blackney était connu pour être très bon jouteur, elle l'avait déjà croisé quelques mois plus tôt, quand sa mère Pegasine était remonté vers la Savoie pour défendre Annecy et l'avait envoyé se réfugier à Pontarlier en attendant son retour. Comme elle voyageait à l'arrière dans le convoie de Dampierre, la jeune fille n'avait qu'entre-aperçu le Duc de Mortain mais cela avait suffit à l'impressionner.

Revenant au présent, elle se concentra et au signal de l'arbitre sa monture s'élança.
La lance de son adversaire siffla en lui passant à côté et un "SHCLANG" retentit quand sa propre lance se brisa.

Derrière son heaume la jeune fille regardait le bout brisé de sa lance... lance brisée = adversaire touché... naaan, elle n'avait quand mêem pas pu toucher un expert des joutes tout en évitant elle-même de se faire toucher...

arrivée en bout de lice, demi-tour et on repart, mais ayant perdu sa concentration initial dû au fait d'avoir briser sa lance, la brunette se retrouva très vite le fondement sur le sol, heureusement sans blessure, autre qu'un très probable hématome là ou son adversaire avait frappé. Il n'y était pas allé de main morte.
Se relevant, elle retira son heaume et inclina la tête vers son adversaire, le saluant et reconnaissant sa défaite.



Alcalnn Blackney a écrit:
Citation :
Seizième de finale au matin

Que s'avance en lice,

Alcalnn Blackney, Duc deu Mortain, Vescompte deu Mont Sent Miqueu, Baron deu Sent Paer affrontera Idril de la Fiole Ebréchée de Sparte, Damoiselle de Dampierre et de Nommay



Sous leur tref, Vincent et Enzo avait aidé le duc à se fervestir dans son armure de jouste italienne, couleur d’eau et à revêtir son tabard. Puis il monta sans effort apparent en selle. Les ignares imaginaient bien souvent qu’une armure représentait un handicap. Or, elles étaient faites d’un acier fin, ajustée sur mesures et dotées de nombreuses articulations, ce qui faisait qu’elles représentaient plus une seconde peau qu’un lourd et encombrant attirail. En plus, le poids, ridicule, était réparti sur tout le corps, ce qui faisait qu’une personne clamant qu’un homme à terre en armure était comme une tortue incapable de se redresser, passait pour un nicet.

Prêt, Alcalnn dit à sont fils :

-Allez Enzo, va retrouver ta sœur et prenez place en tribune.

-Vous allez jouster contre une Sparte monseigneur, prévint l’écuyer qui avait sensiblement le même âge que son fils, à ceci prêt qu’il était rouquin et couvert de tâche de rousseur :

-Ah ! J’espère ne point la mésaigner de trop, j’ai entendu dire qu’elle était damoiselle de Dampierre, tout comme l’était la parente de Nicolas d’Acoma. Peut être que… Mierda ! Je ne dois pas penser à ces choses là, je dois rester concentrer. Allez ! Je vous retrouve après ce tour.


Il fit avancer son destrier jusqu’au champ clos, prêt de la lice, là où patientaient les jousteurs. Il en profita pour voir ces adversaires s’affronter : Fred, qu’il n’avait pas vu depuis longtemps l’emporta, suivi de Montiron qu’il luy faudrait saluer, puis Kalimalice fut vaincue l’épée en main. Thibaud de Lagarde, un autre du pays d’Alençon qu’il connaissait, plia rapidement sa lance. Et ce fut à luy…

Entrant en lice, il salua Cassel d’un signe de la main, en tant qu’arbitre. Puis il se tourna vers la foule et enfin son adversaire, une frêle jeune fille mais dont il ne pu voir le visage. Cependant ses armes étaient celle de Pégasine et cecy le troubla fortement. D’un geste impérieux, il fit venir Vincent à luy qui tendit son glaive et son armet. Ceignant son visage de fer et saisissant la lance, il vérifia bien que les énarmes de son escus étaient bien placée et que la guige ne le serait point de trop. Puis Cassel donna le signal. Probablement troublé par la jeune fille qu’il avait en face de luy, le puissant duc ne porta pas mesme un coup et reçu de plein fouet celuy de la donha deu Dampierre. Rageant de ne l’avoir point déshaumée pour savoir qui enfin elle était, il fit faire volte face pour le second passage à sa monture, puis d’un coup d’éperon, la fit charger. Abaissant son rocher au bon moment, il percuta le centre de l’écu de la jeune fille et l’envoya rouler parterre sous les exultations de sa fille et de son fils. Bon visiblement Hélène n’avait pas compris qu’il s’agissait d’une fille, mais ce n’était pas bien grave.

Menant sa monture au pas, il ouvrit son armet par le devant et luy tendit une main et maitnenant qu’il voyait son visage la reconnu :


-Soyez fière, j’ai connu vostre mère, une noble femme et rassurez vous, peu de gens peuvent se venter d’avoir brisé ainsi contre moi.






_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1616
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Carnet de Joutes   Jeu 29 Sep 2011 - 10:53

Joutes Impériales - Besançon - Septembre 1459
En l'Honneur de Feu l'Empereur Alveran Ier et de l'Empereur Raboude Ier



Erine a écrit:
Citation :
Le Baron White de Tiallaz contre Damoiselle Idril de la Fiole Ebréchée de Sparte

VS

Scénario:
Première passe... C'est le baron savoyard qui se montre le plus entreprenant lors de ce premier assaut : alors que Idril manque, il parvient à toucher et à briser sa lance! Une lance à rien, la jeune femme étant toujours en selle, le duel se poursuit.

Seconde passe... Tant la dame de Dampierre que le Baron de Saint-Paul touchent, aucune lance ne se brise mais la violence de l'échange fait choir les deux jouteurs de cheval. Fort heureusement, aucune blessure n'est à déplorer, d'un côté, comme de l'autre.

Le duel se termine et, par une lance brisée à zéro, le Baron de Saint-Paul est déclaré vainqueur. Il affrontera au second tour le Comte de Sochaux.

Citation :
Alors qu'elle était dans sa tente en train de revêtir son armure avec l'aide de l'incontournable Philomène, Aymé, le chef de sa garde lui fit savoir, à travers le pend de la porte de toile fermée, que son tour était arrivée et sa monture l'attendait.

Phillyyyy... Pourquoi je me suis inscrite à ces joutes ? Dis-moi ce qui m'a prit encore hein?!!

C'pou' l'nneur d'vot' f'mille Dam'zelle!
Vot' fr're et vot' c'sin s'ront fier d'vous! t'c'mm mam'zelle Elfry!(*)


J'veux pas y alleeeeer!!!

Le regard sévère, la vielle dame de compagnie fourra le heaume dans les mains de sa maitresse et la poussa hors de la tente.

Pô l'choix Dam'zelle.
Et vot' 'rmur' va vo'pr't'gez, z'aurez pô mal!(**)




Maugréant, la Fiole Sparté finit par monter sur son cheval et prendre la lance qu'Aymé lui tendait.

Mon frère, l'est en Champagne, mon cousin, l'est en Italie et ma soeur l'est à l'institut... Aucun va savoir qu'j'ai jouté aujourd'hui d'façon...
J'veux déprimer en paix moi, pour une fois que je veux prendre le temps de le faire... Les Fiole m'ont lâchement abandonnés à mon triste sort... sniff


Mettant finalement son heaume, elle se concentra après avoir prit place en bout de lice.

Le signal fut donner, les deux cavaliers s'élancent... Et la Petite Fiole rate sa cible. Par contre son armure a bien fait son office, elle n'a rien sentit quand son adversaire a briser sa lance sur elle.

Demi-tour en bout de lice, et c'est repartit, cette fois la brune est concentré, et elle touche fortement son adversaire au point de le faire chuter... mais chute elle aussi.

Assise dans la poussière de la lice, Idril retire son heaume avec un soupir.
Pas aujourd'hui encore qu'elle finira une joutes sur son cheval.
Point positif, son armure ne l'a point gênée et surtout bien qu'ayant chuté elle n'a pas la moindre douleur au fondement.
C'est donc avec un petit sourire accroché aux lèvres qu'elle finit par se relevé avec l'aide d'Aymé. C'est elle où il devient un peu beaucoup protecteur celui-là d'ailleurs?


[hrp](*) : C'est pour l'honneur de votre famille Damoiselle.
Votre frère et votre cousin seront fiers de vous ! Tout comme Mademoiselle Elfry

(**) : Pas le choix Damoiselle.
Et puis votre armure va vous protéger, vous n'aurez pas mal ![/hrp]



White a écrit:
Il entendit Erine annoncer son combat... Il se fit aider d'Alban pour enfiler son accoutrement métallique, c'était lourd... trop lourd! Était-ce lui qui avait perdu l'habitude? Il monta sur un petit ban et se garda en équilibre avec l'aide d'Alban, puis d'un mouvement qui ressemblait à tout sauf à de la grâce il se "lança" sur la scelle de son cheval, en prenant soin de ne pas passer par dessus. Après 2-3 mouvement du bassin, il se sentait à l'aise. Il demanda son casque, puis, sa lance et s'avança au début du lice.

Idril, du moins, il se doutait que c'était elle puisqu'il ne pouvait apercevoir son visage, était déjà en position. Il abaissa sa visière et attendit le signal avant de s'élancer.

Alors qu'elle baissait sa lance en position d'attaque, il attendit le dernier moment pour descendre la sienne. Cette technique avait le désavantage de ne laisser que quelques seconde pour viser, mais avait l'avantage de ne pas solliciter les propriocepteurs du bras et permettre une meilleur précision.


Banggg

Au fracas de sa lance, il ressenti un pincement dans l'épaule, mais un grand soulagement. Alban était là de l'autre côté et lui tendait déjà une lance de rechange qu'il saisi avant de se remettre en position immédiatement pour mettre de la pression sur l'adversaire. Cette fois il attendit qu'elle s'élance la première pour reposer son épaule et emboita le pas. Il avait bien l'intention de répéter le coup.

La dernière seconde se divisait en une multitude de constat que son esprit faisait à une vitesse folle : Il était trop proche de la rambarde, sa lance était un peu basse, la lance d'Idril semblait se diriger directement sur sa poitrine, il levait sa lance, il la touche en plein coeur, elle aussi, j'ai le postérieur dans la boue...

il se retourna péniblement sur le ventre et s'aida de ses mains pour se relever. Il retira son casque et se retourna pour voir son adversaire qui était toujours sur le sol. Alors qu'il se dirigeait vers elle un de ses pages vint l'aidé et ils partirent de leur côté... White décida de ne pas insister et de revenir vers Alban qui sautait littéralement de joie.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1616
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Carnet de Joutes   Mar 26 Nov 2013 - 2:32

JOUTES DES ECURIES ROYALES Novembre 1461

Deedlitt a écrit:


Citation :
Que s’avancent sur la ligne Idril Pegasine de la Fiole Ebréchée de Sparte, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre et de Nommay et Mc Legrand, Vicomte de Montgommery, Seigneur de Gaudigny et de Romont.



Première lance…
Les jouteurs s’avancent sur la lice. Minerve donne le signal du départ.
Idril est la première à frapper. Elle ajuste son geste mais manque de peu. Il n’en fallait pas moins à Mclegrand pour profiter de cette opportunité et briser sa lance. Idril chute mais se réceptionne d’une main de maître. Elle ne souffre d’aucune blessure.


Mclegrand est déclaré vainqueur
Citation :
De retour de son passage au stand du Cercle, Idril ne perdit pas de temps et partit sous la tente se préparer. Elle avait fait un crochet par le tableau d'affichage, non pour voir le nom de son adversaire, Dina lui ayant déjà dit, mais pour savoir à quel moment elle allait entrer en lice.

Des trois Beren était le premier à jouter.
Son entrée en lice se ferait peu avant la pause du repas de mi-journée, ce qui devait permettre à sa jumelle d'aller l'encourager... A la condition de se priver de repas vu le temps qu'il lui faudrait pour revêtir sa protection.
Mouais... non, elle avait dû - paradoxalement - trop se priver d'un repas aussi léger soit-il durant sa dernière grossesse pour ne rien avaler.

Beren avait ses fidèles compagnons pour l'aider à mettre son armure, Dina avait sa garde rapprochée et pas de doute que dans le lot certains lui soit fidèle depuis des années et sachent aider à enfiler une telle protection.
Idril, qui faisait difficilement confiance à quelqu'un pour la voir autrement que sous un nombre incalculable de couche de tissus avait engagé pour l'occasion un jeune gaillard d'une vingtaine de printemps qui se destinait au métier de forgeron et donc capable de lui ajuster son armure en moins de deux en cas de problème... mais surtout, il était muet, et donc aucune chance qu'il se moque des rondeurs de la baronne!


Outch!! Doucement je ne suis pas un morceau de fer à aplatir moi hein!

Bien sûre aucune réponse ne fit écho à cette remarque, ni à celles qui suivirent durant les longues minutes que dura l'habillage.

Enfin, tout sourire, le gaillard tendit le heaume à la jeune femme qui était désormais [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]... Après un petit passage par la pause casse-croute quand même.

C'est le moment que choisirent les deux compagnons de Beren pour soulever l'entrée de la tente et laisser passer un brancard de fortune... sur lequel reposait son frère, visiblement blessé.

Oh par Aristote!!
Beren!!
Qu'est-il arrivé ?


Faute de réponse, son gaillard muet tenta de la pousser vers la sortie, le coin "popote" puis la lice, mais la brunette ne bougea pas d'un pouce.
Dans un soupir, et sous le regard des personnes présentes sous la tente, il attrappa la baronne en armure par-dessous les bras, la souleva et l'emmena dehors, lui fourra un pilon de faisan dans le gosier, surveilla qu'elle le mangea bien, lui donna une choppe de bière pour faire couler et toujours sans effort la colla sur son cheval avant de lui tendre sa lance.

Un regard noir pour toute réponse, Idril se dirigea vers la lice, l'image de son frère étendu et grimaçant fixée sur sa rétine.

Signal donné par Minerve, la Fiole n'avait qu'une envie, en finir pour rejoindre au plus vite son frère. Coup de talon, Brutus s'élança et la Fiole frappa... et manqua son adversaire de peu.
Adversaire qui ne perdit pas de temps et frappa aussi, pour briser sa lance et envoyer l'Ebréchée au sol.
Malgré sa lourde protection la brunette fût sur ses pieds en un rien de temps, retira son heaume, salua de la tête son adversaire, laissa son muet s'occuper de son cheval, et dans un cliquetis des plus discret fila aussi vite que possible vers la tente pour prendre des nouvelles du blessé, marmonnant qu'elle allait apprendre à parler au muet, pour qu'il puisse lui répondre autrement que par des gestes incompréhensibles la prochaines fois!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1616
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Carnet de Joutes   Jeu 19 Déc 2013 - 13:45

JOUTES DE GUYENNES - DECEMBRE 1461

16ème de finale


Citation :


Dame Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory & Idril Pegasine de la Fiole Ebréchée de Sparte Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre et de Nommay, Héraut ès Généalogie de Lotharingie

Dame Hersent et Dame Idril pénétrèrent sur la lice dans leurs armures de plates.
Une fois apprêtée, et lance au garde à vous, la juge donna le départ. Galopant dans une traînée de poussière, Idril porta le bout de sa lance juste au-dessus de l’écu de la dame de Maizières, le touchant sur son heaume. Sonné, elle perdit l’équilibre, chût et son pied se pris dans l’étrier de son cheval. Emballé, il la traîna jusqu’au bout de la lice. Cette mésaventure coûta une méchante luxure au genou de Dame Hersent. 

Idril_de_sparte est déclarée vainqueur

Gauvin, son écuyer muet l'avait aidé à revêtir son[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] non sans devoir entendre les jérémiades de la baronne.

Une fois la rondouillarde prête, il l'avait hissé sur son cheval et conduit sur la lice avant de lui donner sa lance.

Départ donné par la juge, et la baronne, lance en avant, élance son cheval. Un son métallique lui confirma qu'elle avait touché son adversaire.
Arrivée en bout de lice, elle fit tourner son cheval et regarda où était son adversaire. Et ce qu'elle vit la fit légèrement grimacer sous son heaume.

Gauvin, arriva pour l'aider à descendre de son destrier après avoir récupérer la lance.



Merci Gauvin.
Allez donc voir si mon adversaire n'a rien de casser, je n'aimerais pas être responsable d'une grave blessure quand même.


Et dans un cliquetis caractéristique elle quitta la lice.

8ème de finale


Citation :


Que s'avance sur la lice, la baronne Idril Pegasine de la Fiole Ebréchée de Sparte Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre et de Nommay, Héraut ès Généalogie de Lotharingie  & Dame Aliénor Vastel di Favara Dame de Lesmont

Dame Idril fait à présent face à dame Aliénor.
Le départ donné, les deux destriers s’engagent sur la lice. Les deux cavaliers se foncent dessus… Puis se dépassent sans qu’aucun n’ait pu toucher son adversaire.

Deuxième lance,
Sans attendre, les deux cavaliers repartent à la charge. Cette fois-ci les deux cavaliers se touche l’un l’autre dans un fracas de bois et de métal. la baronne de Mercy emporte l’avantage en brisant sa lance. Tous deux restent en selle. Le combat doit donc se poursuivre.

Troisième lance,
Idril reçoit une nouvelle lance de son écuyer. Puis, chacun se préparant à une nouvelle charge, attendent le signal. Ce dernier est donné. Les deux cavaliers donnent des éperons, lançant leurs montures au galop. Parcourant toute la lice pour se rencontrer en son centre. La lance d’Aliénor passe de peu sur son adversaire, qui lui, touche au bouclier. Brise sa lance, et retourne la dame qui chute au sol. Se recevant sur le coude, elle s’y blesse.

Dame Idril de Sparte est déclarée vainqueur.  

A peine le temps de reprendre des forces, que déjà la Fiole était de nouveau perché sur son cheval avec Gauvin lui tendant sa lance.
Visière du heaume baissé, lance en avant calé sous le bras, la comtoise s'élança en même temps que son adversaire... mais aucune ne toucha.

Grommelant Idril fit faire demi-tour à son cheval et l'élança de nouveau.
Un choc contre son armure, une résistance contre sa lance qui finit par se briser, et l'impériale prenait l'avantage.

En bout de lice Gauvin, prévoyant, lui tendait déjà une nouvelle lance.
Les deux adversaire s'élancent de nouveau, le sifflement de la lance adversaire ne déconcentra pas la baronne qui toucha en plein dans le bouclier de la  Dame de Lesmont qui chuta.

Idril arrêta son cheval et leva sa visière pour chercher Gauvin.
Première fois qu'elle atteignait les 1/4 de finale, l'étonnement se mélait à la joie.


Gauvin!!!
Allez voir si la  Dame de Lesmont n'est pas blessé, j'ai l'impression qu'elle se tiend le coude.
Voyez si cela n'est pas trop grave et remerciez-là pour ce tour.

Oh, et après allez voir si il reste des Aglaées en lice!


Cette fois sans descendre De son cheval, elle quitta la lice pour aller se reposer un moment avant le prochain tour.
Tournoi : Joutes de Guyenne Décembre 1461 - 1/4 de finale



Citation :


Que s'avance sur la lice Idril Pegasine de la Fiole Ebréchée de Sparte Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre et de Nommay, Héraut ès Généalogie de Lotharingie  & Caesar Milandor de Castel Vilar, seigneur d'Estampes

Lorsque le départ fut donné, éperonnant leurs montures, celles-ci bondirent dans la lice, menant leurs cavaliers au choc. Dame Idril parvient à toucher son adversaire, sa lance se brisant sur son écu. 
Messire Milandor chancelle un instant sur son destrier, mais dans un ultime effort, parvient à y rester jusqu’à l’autre bout de la piste. 
Là, chacun reprend sa position. Puis, repartent au galop à leur rencontre. 

Malheureusement pour dame Idril, son adversaire échappe à sa lance, alors que la sienne vient butter et s’éclater en un nuage d’échardes de bois sur son bouclier ; entrainant sa chute. 

Messire Milandor est déclaré vainqueur de cette joute.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1616
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Carnet de Joutes   Mer 18 Juin 2014 - 22:17

Joutes de la Vicomté de Mondovi (Savoie )(juin 1462)

Citation :
VS
cette fois le duel va opposer deux femmes qui ont toutes les deux un regard de feu et une détermination sans failles.

Première passe:
une fois le drapeau descendu, les montures se lancent dans un duel avec rage, elles parcourent le sable de la lice a vive allure pour porter leur cavalière jusqu'au centre. Éléonore Orselo, Dame Villefranche Saint-Jean Cap Ferrat, Orateur du Royaume de Lotharingie et commissaire au commerce pour la Savoie rate idria de la fiole Ébréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac qui brise la lance et fait tomber la jeune Dame.

Idril de la fiole Ébréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac est vainqueur par chute de son adversaire.

Citation :
VS
A notre droite La Baronne, Idril de la Fiole Ebréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac toujours aussi belle, à notre droite le Vicomte Sepa von Strass Vicomte de Gérardmer,Seigneur de Haut Pont épuisant lui aussi. Êtes-vous prêt ? Commençons !

Premier passage: Tout deux sont perchés sur leurs montures, admirez comme l'armure leurs conviens parfaitement, ca va pas trop chaud ? En avant, le drapeau est abaissé et ils s'élancent pleins de fougue. La Baronne tiens parfaitement sa lance et touche rapidement le Vicomte qui sous le choque ne parviens pas à maintenir sa visé, la lance de la Baronne se brise contribuant sans doute à la chute de Sepa Von Strass qui fini sur le sol de la Lice. Oulas, mais attendez ! Il semble blessé moyennement au pied. Envoyez des médecins sur la Lice !

La Baronne, Idril de la Fiole Ebréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac est victorieuse après avoir fait chuté et blessé son adversaire, elle mord la Maréchal d'armes Royal.

Citation :
VS
Nous voici une nouvelle fois réunis pour des joutes ! Nous espérons que le soleil de la Savoie vous plaît à toutes et tous. Pour notre part, nous sommes bien entourées deux très jolies jeunes femmes. À Gauche, la sublime Colombe Leiferikson de Singrist d'Acoma, Princesse héritière de la Couronne Suédoise, Comtesse du Halland et Dame de Vieux-Charmont et à notre droite, la resplendissante Idril de la Fiole Ebréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac. A vos places Mesdames, nous allons débuter ! Attention, prête ? Commençons !

Premier passage: Les compliments semblent rendre les femmes plus déterminée encore, toutes deux s'élancent sur la lice ! Elles sont merveilleuse nos deux seules concurrente restant féminine. Colombe vise Idril, mais rate sa cible et celle-ci .... Wouha ! Celle-ci parviens à toucher la Princesse de Suède qui chute ! La lance se brise sous le coup puissant de la Baronne. Attendez, attendez, il semblerait que la Princesse héritière de Suède soit légèrement blessée au genou.

Idril de la Fiole Ebréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac, est victorieuse par chute de son adversaire. Bravo à elle.

Citation :
VS
Nous voilà de retour dans la lice de Mondovi pour la première des deux demi-finales de ce tournoi. cette demi-finale va opposer Idril de la fiole Ébréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac contre Alexakis d'Orelus de Litneg, Seigneur de Berganty et de Briaglia. L'avantage est sur pour Alexakis, mais il ne faut pas sous-estimer la rage d'une femme enceinte.

Pierre-Alexandre von Dumb donne le départ une fois que les deux jouteurs se sont salués courtoisement et abaissés leur visière.

Premier passe:
Les deux montures se lancent férocement dans ce duel et leur cavalier commence à descendre les lances quand soudain Idril touche Alexakis déséquilibré et chute sans se faire mal.

Idril de la fiole Ébréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac est vainqueur par chute de son adversaire.

Citation :
VS
Nous avons à droite La très belle Baronne, Idril de la Fiole Ebréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac. A notre Gauche est présent le Taureau, le Chevalier Charles de Talleyrand, duc de Piémont, vicomte de Gex, baron de Turin, Grand Ecuyer de Lotharingie. Êtes-vous prêt ?! Commencez !

Premier passage: La tentions est extrême au bord de la Lice aujourd'hui, chacun soutiens son favoris et le départ est emplit de détermination. Malheureusement cela ne suffira pas, tout deux ratent leurs cibles et doivent faire demi-tour.

Deuxième passage: La fatigue est présent en cette final, les deux jouteurs devraient ce concentrer aux maximum et ne rien lâcher pour obtenir la victoire, mais ils ne semblent pas entendre le conseil, car ils ratent tout deux de nouveau.

Troisième passage: Auraient-ils le soleil dans les yeux, ou abusés de la boisson, encore une fois nos deux concurrents rate la cible. Cela prouve là tentions qui règne sur la Lice !

Quatrième passage: Enfin un peu d'action ! Idril de la Fiole Ébréchée rate le Chevalier, qui en profite pour la toucher ! Celle-ci reste en selle et la lance ne se brise pas. Allons bon ! Ils aiment faire durer les choses ses deux-là !

Cinquième passage: Espérons qu'ils se soit concentrer, sinon nous ne sommes pas prêt de connaître le Champion de ces joutes. Ils s'élancent à nouveau, le Chevalier Charles de Talleyrand rate sa cible et notre Baronne en profite pleinement, elle vise et touche ! Charles de Talleyrand Duc du Piemont, chute sur la Lice sans blessure et nous connaissons désormais la GRANDE gagnante des joutes de Moldovi.

Idril de la Fiole Ebréchée, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac est la vainqueur des Joutes de Moldovi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Idril le Jeu 28 Aoû 2014 - 1:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1616
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Carnet de Joutes   Mar 26 Aoû 2014 - 1:07

JOUTES POUR LE MARIAGE DU ROI JEAN III DE FRANCE ET JADE DE SPARTE(juin 1462)



Citation :
Audric von Hohenlohe, Vicomtes de Montjoie et Eze, Baron de Kehlen, Seigneur de Rouvres-en-Xaintois, Lombards, Carmagnola et Rivoli et Idril de la Fiole Ebréchée, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac.



Les deux jouteurs arrivent en lice et saluent leur adversaire avant de descendre leur visière. Nous rappelons qu'Idril de la fiole Ébréchée est la championne de Mondovi.

Première passe:
les deux jouteurs lancent leur monture sur le sable de la lice et se croisent avec violence. les lances éclatent en morceaux, mais aucun d'eux ne tombe.

Deuxième passe:
les deux jouteurs récupérés une nouvelle lance et se relancent au signal de l'arbitre pour un second passage. Le second passage est aussi violent que le premier avec encore deux lances brisées de chaque côté, mais Audric von Hohenlohe, Vicomtes de Montjoie et Èze chute de son cheval.

Nous déclarons par chute de son adversaire, Idril de la fiole Ébréchée, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac vainqueur.





Citation :
Brunehaut de Navarot, Secrétaire d'Etat pour le Poitou et Idril de la Fiole Ebréchée, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac.



Nous arrivons au second duel qui concerne deux femmes cette fois.

Première passe:
elle se jauge du regard avant de descendre les visières et de lancer les montures vers une possible place vers les quarts de finale. Elles ajustent les lances et nous avons le droit un flash-back du premier duel. Idril de la fiole Ébréchée brise la lance sur l'écu de Brunehaut qui chute dans le sable.

Idril de la fiole Ébréchée, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac est déclaré vainqueur par chute de son adversaire.






Citation :


Tibère de Lioncourt Seigneur de Saint Gervais affrontera Idril de la fiole Ébréchée, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac.



Premier passage: Les deux concurants s'élancent, la détermination et le souhait de victoire étant lisible sur leurs minois. Malheureusement ils ne sont pas concentrés et leurs lances rates la cible adversaire.

Deuxième passage: Un demi tour fait au bout de la lice et les voici prêt à recommencer. Mais ils va leurs falloir un peu de concentration ! Car encore une fois tout deux rate ! Troisième passage nous voici!

Troisième passage: Tibère malgré tout sa bonne volonté rate Idril qui elle ne manquera pas l'occasion offerte à elle ! Elle touche dans un élan de courage et brise sa lance sous la puissance du coup. Le Seigneur de Saint Gervais, fini le croupion sur le sol de la lice ! Est-il blessé ? Non ! Non il se relève sans mal.

Mesdames, Messieurs la victoire est pour Idril de la fiole Ébréchée, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac. Qui nous démontre une nouvelle fois qu'être petite et rondelette peut-être un avantage ! Félicitation à la Baronne.






Citation :


Idril de la fiole Ébréchée, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre de Nommay et de Villers-le-Lac et Thomas Sauveur de Talleyrand-Cheroy, Duc Impérial de Ratibor, Vicomte de Bainville-aux-mirroirs, Seigneur de Moncalerie et Villefranche Saint-Jean Cap Ferrat



A vous noble de l'empire et du royaume de France, nous allons assister à la première demi-finale d'un grand tournoi en l'honneur d'un mariage exceptionnel. Que le duel commence.

Les deux nobles s'avancent dans la lice et saluent le roi et la régente impériale avant de descendre les visières.

Première passe:
les deux jouteurs se lancent vers une possible place en finale. Idril va telle continue sa course vers un nouveau trophée où Thomas Sauveur va réussir à la faire tomber. Les lances s'ajustent et Thomas brise la lance sur l'écu d'Idril qui reste en selle.

Deuxième passe:
Thomas change de lance et c'est de nouveau repartie sous le regard du poursuivant d'armes est joute. Les cavaliers s'avancent et ajustent les lances pour la seconde fois. Une lance éclate en morceaux.
Visilement c'est encore la lance de thomas sauveur.

Troisième passe:
pour la seconde fois, Thomas Sauveur change la lance et attend que l'arbitre redonne le départ. Nous rappelons qu'Idril doit forcément faire chuter Thomas dans le sable pour gagner. Il ses relancents et ajuste avec toujours de précision les lances. Thomas sauveur semble avoir beaucoup de chance et brise pour la troisième fois la lance sur Idril.

Thomas Sauveur de Talleyrand-Cheroy, Duc Impérial de Ratibor, Vicomte de Bainville-aux-mirroirs, Seigneur de Moncalerie et Villefranche Saint-Jean Cap Ferrat est vainqueur par trois lances brisées à zéro.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Idril le Jeu 28 Aoû 2014 - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1616
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Carnet de Joutes   Jeu 28 Aoû 2014 - 0:53

JOUTES IMPÉRIALES POUR LE COURONNEMENT DE JADE DE SPARTE(août 1462)




Citation :
Tibère de Lioncourt, Seigneur de Saint-Gervais, Garde Royal représentera Sarah Elisabeth von Hohenlohe‏, Reyne de Lotharingie will face Idril de la Fiole Ebréchée de Sparte, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre, de Nommay et de Villers-le-Lac, Grand-Maitre de l'Ordre Honorifique des Dahuts Comtois.



We have to the right The very beautiful Baroness,  Idril de la Fiole Ebréchée, Baroness of Mercy-le-Haut, Lady de Dampierre de Nommay and Villers-le-Lac, the representative of the queen of lotharingie, Tibère de Lioncourt are you ready?! Begin!

First passage: tried it is extreme at the edge of List today, each support sound favorites and the departure is fills with determination. Unfortunately it will not be enough, quite two miss their targets and have to turn back.

The second passage: both jousters should concentrate it in maximum and to release nothing to obtain the victory, but they do not seem to hear the advice, because they miss quite two again.

The third passage: they Would Have the sun in eyes, or drunk excessively, once again our two competitors miss the target. It proves there tried who reigns on Lists!

The fourth passage: finally a little of action! Idril de la Fiole Ebréchée miss Tibère, who takes advantage of it to touch her! This one stays there saddle and the lance does not break. Oh dear! They like prolonging things his both!

The fifth passage:
let us hope that they is to concentrate, otherwise we let us not be ready to know the Champion of these jousts. They dash again, the young Lord misses his target and our Baroness takes advantage of it completely, she aims and affects! Tibere of Lioncourt, falls on List without wound and we know from now on the BIG winner of first duel.

Idril de la Fiole Ebréchée, Baroness of Mercy-le-Haut, Lady de Dampierre de Nommay and of Villers-le-Lac is a winner(conqueror) by fall of her opponent.



quart de finale


Citation :
Rabi_de_granezia von Salem, Reichsfreifrau von Eysteten, Freifrau von Isny und Schrammenberg, Ritter der Provinz Württemberg und Kanzlerin des Deutschen Königreiches  will face Idril de la Fiole Ebréchée de Sparte, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre, de Nommay et de Villers-le-Lac, Grand-Maitre de l'Ordre Honorifique des Dahuts Comtois.



Both jousters arrive slowly in the running and greets itself. The arbitrator gives the departure.

First Passage:
Rabi_de_granezia dashes with rabies and touches Idril in height in the ecu without breaking her lance while royal King of weapon of lotharingie destabilized miss its blow to hold in saddle.

The second Passage:
Very good choice to irritate Idril without flooring her, because this it is Idril who throws hisframe with fury and breaks its lance on Rabi_de_granezia who does not arrive stayed there saddle. it falls, but fortunately, it is not hurt.

Idril de la Fiole Ebréchée de Sparte, Royal Marshal's wife of Weapons of Lotharingie, Baroness of Mercy-le-Haut, Lady de Dampierre, by Nommay and by Villers-le-Lac, Great master of the Honorary Order of Dahuts Comtois. Is victorious by fall of his(her) opponent.




Citation :
Elias Juliani Fauville de Talleyrand Cheroy, Chevalier de Kapuzinerberg, Seigneur d'Avanne Aveney et de None will face  Idril de la Fiole Ebréchée de Sparte, Maréchale d'Armes Royale de Lotharingie, Baronne de Mercy-le-Haut, Dame de Dampierre, de Nommay et de Villers-le-Lac, Grand-Maitre de l'Ordre Honorifique des Dahuts Comtois.



First passage:
the Baroness touche the chancellor who stays there saddle and fails his target.

The second passage: the Baroness still touches her opponent, who misses its target and grave of its frame. He gets up without wounds but losing.

Idril de la Fiole Ebréchée de Sparte, Royal Marshal's wife of Weapons of Lotharingie, Baroness of Mercy-le-Haut, Lady de Dampierre, Nommay and Villers-le-Lac, Great master of the Honorary Order of Dahuts Comtois.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1616
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Carnet de Joutes   Jeu 28 Aoû 2014 - 16:20

JOUTES DU TOURNEL  (Languedoc août 1462)
~Eliminatoires ~
Citation :
Idril de la Fiole Ébréchée de Sparte, baronne de Mercy-le-Haut, dame de Dampierre, de Nommay & de Villers-le-Lac affronte Léonin de Monmouth, vicomte de Doubs & de Sellières, régent de la seigneurie de Villers-Farlay.




Première lance... d'un duel cent pour cent impérial mettant aux prises un ancien officier héraldique à sa dernière supérieure. Et la confrontation tient toutes ses promesses! Ils se croisent... touchent tous les deux... rompent tous les deux! Ça a dû bien valser les caducées en Salle des Aigles! L'égalité est parfaite mais c'est la chute pour le vicomte de Doubs qui est déstabilisé et donc vide les étriers. Le Monmouth se relève sans une égratignure.


Par chute de son adversaire, la baronne de Mercy-le-Haut est déclarée vainqueur!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnet de Joutes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnet de Joutes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A faire vivre] Carnet de dessins d'Yvengel Wercer
» [Saint-Michel] Joutes nautiques
» Inscriptions JOUTES DE CHEVALERIE
» [Warhammer JDR] Carnet de route de Maximilian Krieger
» Baptême de joutes pour un écuyer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manoir de la Fiole :: DOMAINE FAMILIAL EN FRANCHE-COMTE :: Manoir de la Fiole :: Premier étage :: Chambre d'Idril-
Sauter vers: