Manoir de la Fiole

Forum en lien avec le jeu en Ligne les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Correspondance entre jumeaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Beren H.
Le Fiole Parfumeur
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 31

MessageSujet: [RP] Correspondance entre jumeaux   Mar 19 Avr 2011 - 22:55

Beren était affairé sur une expérience particulière... Faire bouillir de la poudre recueillie sur nombre d'ailes de papillon pour en faire une décoction, voire peut-être une essence, façon parfum. Enfin pour l'instant, ça ressemblait surtout à de l'eau qui était en phase de bouillir, dans une fiole posée sur un réchaud, le tout couvert par un bouchon de liège plat géant bercé d'un tyau, pour la décantation. Le tout a l'air étrange, forcément... On est un Fiole Ebréchée, ou on ne l'est pas... Et Beren l'est, assurément. Alors qu'il avait encore un moment devant lui avant la fin de son expérience, il fut saisi de l'envie de parler à sa soeur aînée. Il devait lui confier ce qu'il se passait, mais ne pouvait pas le faire directement... Soit, il serait évasif, mais assez éloquent pour lui faire comprendre que quelque chose se tramait. Il prit donc parchemin, encre et plume, et rédigea :

Citation :
Ma très chère soeur,

Je t'écris ces quelques mots pour te dire combien je te t'aime, et combien je pense à toi, de là-haut, dans mon étude.

Saurais-tu, par hasard, s'il m'est autorisé de prendre des leçons d'équitation ? Dame Elisabeth Stilton de Lasteyrie m'a très gentiment proposé des leçons particulières, alors que je commandais une bannière.

Elle m'a gentiment invité à parler seul à seule dans un petit salon attenant au salon des artistes, afin que nous conversions plus avant d'astronomie - tu sais comme j'aime à parler de cela.

Elle s'est montrée très aimable, et très chaleureuse.

Tu es la chef de famille, à toi de me dire si j'ai l'autorisation ou non de suivre pareils cours, elle a l'air de vouloir apprendre plein de choses à ton petit frère.

Bien affectueusement,


Beren.

PS: Est-ce que tu pourrais demander à Philomène de m'apporter un petit en-cas, je meurs de faim, mais je préfère ne pas quitter mon expérience des yeux, on ne sait jamais !

Voilà, c'était rédigé... il souffla un peu sur l'encre le temps que celle-ci ne sèche, enroula le parchemin, et le fit porter à sa soeur.

- Et voilà, mon cher Beren, plus qu'à attendre la réponse ! se dit-il à mi-voix, occupé qu'il était à tenter d'enlever les tâches qu'il s'était faites sur les mains lors de la rédaction de la missive destinée à Idril.

_________________
Les hommes à lunettes ont cet air sensible et fragile qui donne envie de les protéger; on les reconnaît à cette attitude gauche et rêveuse... [Marylin Monroe, Certains l'aiment chaud]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Mar 19 Avr 2011 - 23:58

Idril, qui était occupé a chercher les meubles cachés dans un recoin du Manoir, quelle idée avaient eu ses ancêtres d'incorporer les placards dans les meubles sans mettre de poignées bien voyante, fut surprise de recevoir une missive de son frère qui était... aussi au Manoir.

Lisant le courrier, elle ne put retenir un petit sourire en coin. Le charme masculin des Fiole Ebréchée, celui qui avait séduit leur mère un soir en taverne, semblait faire de nouveau effet. La Petite Fiole avait plusieurs fois demandé à sa mère comment elle était tombé amoureuse de son père et cette dernière lui avait raconté leur rencontre dans une taverne où elle travaillait, la timide cours du jeune homme faites de fleurs métalliques qu'il lui offrait à chaque rencontre, la rapide demande de fiançailles, le petit anneau de cuivre qui n'avait plus quitté le doigt de la jeune femme etc... Les fleurs et l'anneau étaient depuis quelques semaines dans la chambre de la brunette, dans une malle.

Délaissant sa recherche infructueuse, Idril fit chercher son écritoire de voyage et alla s'installer dans le recoin d'une fenêtre pour écrire sa réponse.

Citation :

Mon très cher frère,

moi aussi je t'aime et tu me manques.

Saches qu'un jeune homme de bonne famille se doit de savoir monter correctement à cheval.
Il t'es donc plus que recommandé de prendre ses cours.

Je sais que tu adore parler d'astronomie, Dame Elisabeth Stilton de Lasteyrie a dû aussi le remarquer.
Savais-tu, mon frère chéri, que ton visage s'illumine quand tu parles de ton sujet favori ? Sûrement ce rayonnement qui aura attiré la dame à converser avec toi.

Elle souhaite d'apprendre plein de chose ? dis-lui de ne pas trop en faire d'un coup quand même, te connaissant tu va chercher à approfondir les connaissances qu'elle va t'enseigner et trop d'un coup tu auras du mal.

Avec toute mon affection

Idril

PS : Philie t'apporte un encas dans quelques minutes.
Ton expérience concerne-t-elle les pauvres papillons que j'ai trouvé battant des ailes sans arriver à voler ?

Pif paf pouf, encre sèche, parchemin roulé et Petite Fiole qui saute du rebord de la fenêtre à la recherche d'un domestique pour apporter la missive à son double pendant qu'elle ira passer commande à Philie.

Une fois le domestique trouvé, on pu entendre une cavalcade dans les couloirs du Manoir, jusqu'au cuisine suivit d'un : Philiiiiiiiiiiiiiiiiiie!!! Beren souhaite un encas, il est dans son étude!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beren H.
Le Fiole Parfumeur
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Mer 20 Avr 2011 - 0:18

La réponse ne tarda pas à parvenir à Beren, qui, tout occupé qu'il était à tenter de décanter cette satanée décoc...aaaaaah! sa chemise toute propre ! Bon, bah... ça attendrait plus tard... il faudrait ramasser les bouts de verre de la fiole qui venait de lui échapper des mains, changer de chemise, nettoyer, le tout avant que Philomène ne monte lui apporter son petit quelque chose à grignoter. Le jeune homme indiqua au domestique d'attendre, il répondrait de suite au pli de sa soeur :

Citation :
Mon cher amour de sœur,

J’aime bien quand tu me dis que tu m’aimes, parce que moi aussi !

Merci pour ton autorisation, je vais donc suivre tes recommandations. Dame de Lasteyrie m’a indiqué que les Haras royaux, qu’elle dirige, donnent des cours, mais elle m’a confié à l’oreille pouvoir me donner des cours particuliers. Crois-tu que je devrais choisir cette dernière option ? J’apprendrais sûrement mieux, non ?

Mon visage s’illumine quand je … quoi ? Mon visage ne s’illumine jamais, d’abord, sauf quand toi ou Elfry êtes là !

Tu sais… J’ai cru déceler un anneau à la main de dame de Lasteyrie quand elle a pris les miennes et qu’elle me parlait … Pourtant, quand elle était avec moi sur ce canapé, à converser, et à m’assurer qu’elle m’apprendrait plein de choses, elle n’a pas parlé une seule fois de lui. Peut-être qu’elle est comme notre pauvre maman, et que son mari aussi a mené une expérience qui a mal tourné ? Je n’ai pas osé lui poser la question, j’ai eu peur de lui donner du chagrin, elle qui était si aimable et si douce ! Tu sais comme je suis, je n’aime pas voir les filles pleurer, je ne sais jamais quoi faire, sauf poser un bisou, comme je fais à toi ou Elfry quand vous semblez tristounettes. Tu crois que j’aurais dû lui poser un bisou ? Ce serait peu convenable, si ?

Je lui dirai de m’apprendre les choses petit à petit, comme tu m’as dit, je suis sure qu’elle comprendra, elle a eu l’occasion de voir que j’étais un peu maladroit.

Tu crois que je lui écris tout de suite ?

Ton petit frère qui t'aime très fort,

Beren.

PS1 : L'expérience en question est un échec, je dois recommancer, la fiole m'a malencontreusement échappé des mains, je vais devoir aller chercher d'autres papillons dans le jardin...

PS2 : Dis, Idy… tu sais comment on sait qu’on est amoureux ? Je n’ai trouvé nulle part dans les livres de papa et maman…

Si Beren avait hésité longtemps avant d'ajouter le post-scriptum, c'était dorénavant chose faite, et il n'était plus temps de rayer l'inscription, le domestique attendait. L'encre sèche, il confia le parchemin au valet, et entreprit de nettoyer tout le foutoir qu'il avait mis.

_________________
Les hommes à lunettes ont cet air sensible et fragile qui donne envie de les protéger; on les reconnaît à cette attitude gauche et rêveuse... [Marylin Monroe, Certains l'aiment chaud]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Jeu 21 Avr 2011 - 17:02

La réponse de Beren trouva Idril dans la cuisine avec Philomène.
La brunette se mit à l'autre bout de la table pour lire et répondre.


Citation :
Mon adorable jumeaux,

En effet pour toi des cours particuliers seraient mieux. Cela évitera que tu ne cherches à analyser la posture des autres cavaliers par rapport à la tienne. Tu sera chargé ensuite de me donner des cours, histoire que je ne me ridicule pas une seconde fois lors de joutes Impériales.
Tu sais que moi et les chevaux...

Bref, surtout durant ces cours, restes bien courtois. N'oublies pas que par maman nous avons du sang noble dans les veines, il ne faudrait pas lui faire honte en oubliant les bonnes manières.

En ce qui concerne l'anneau au doigt de la Dame, oui, elle en a un. Comment je le sais ? parce que j'ai tenté de suivre suivit ses cours de droit à l'Université de Belrupt. J'en ai retenu que le droit n'est pas pour moi. Il me semble aussi que ses tenues caches un ventre arrondit, il ne faudra donc pas brusquer la dame durant les entrainements.
Pour le petit bisou de réconfort, tu n'es pas assez proche d'elle pour le faire.

Tu peux lui écrire dès aujourd'hui pour commencer les cours.

Ta soeur qui t'adore

Idril.

PS : mes pauvres papillons, va plus y en avoir dans le jardin à force.

PS 2 : comment on sais qu'on est amoureux ? euh... je dirais quand on ressemble à papa et maman, rappelles-toi les yeux de maman quand elle nous parlait de papa, ils brillaient comme jamais, et elle avait toujours le sourire et le visage rayonnant. Elle m'a parlé un jour de papillons dans le ventre, de coeur qui bat très vite, mais j'ai pas tout compris.

La lettre finit, elle la cacheta et la posa sur le plateau que Philomène venait de préparer pour emmener au jeune homme.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beren H.
Le Fiole Parfumeur
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Dim 24 Avr 2011 - 4:32

Le liquide contenu dans cette fiole non étiquetée sur l’étagère n’était à l’évidence pas en mesure de détacher la chemise de Beren, qui était en train de littéralement virer au bleu sous ses yeux. Ne jamais utiliser un produit dont le nom n’est pas indiqué sur un bocal, voilà là la leçon du jour de Beren. Alors que celui-ci roulait en boule son vêtement avec la ferme intention de le cacher pour ne pas que Philomène ne le gronde, la lettre de sa sœur lui parvint. Et le vêtement de finir sur le sol, à quelques pas, tandis que le jeune Fiole récupérait avidement le pli de sa jumelle.
Il la lut rapidement, avide de l’écriture délicate de sa sœur, et répondit d’une plume appliquée et prévise :


Citation :
De moi, adorable jumeau,
A toi, jumelle de mon cœur,

Merci pour ta réponse si rapide. Je prendrai donc des leçons, c’est promis, et tenterai de transmettre mon savoir équin à ma jumelle préférée à moi ! Et tu n’étais pas ridicule pendant les joutes impériales, ma chère, tu avais ta façon à toi, c’était original, et ravissant. Et celui qui dit le contraire, cornegidouille, je m’en chargerai !

Ne dis pas à Philomène que j’ai écrit « cornegidouille », elle me gronderait. Tu sais, elle dirait quelque chose comme « bah m’sieur Beren, un jeune homme d’bonne famille n’tient pas pareil langage ! Si feue vot’ maman était là… » et tu sais que cela durerait des heures ! Epargne-moi donc cela, je n’ai pas très envie de me faire tirer les oreilles !

Je te promets d’être courtois et avenant envers mon professeur, tu sais que j’aime à faire honneur à Papa et Maman. Je ne décevrai pas la famille, surtout pas. Je vous aime bien trop, toi et Elfry, pour nous faire déshonneur.

J’ai beaucoup ri de ta râture, mon adorable sœur. Tu n’as pas tenté de suivre ces cours, ce sont eux qui ne méritaient pas ton attention, j’en suis persuadé. Comment pourrais-je brusquer une dame ? Tu connais ma douceur et ma tendresse ; même si je suis maladroit, je ne blesse jamais que mon humble moi. Crois-tu qu’elle ait des soucis de digestion pour avoir un ventre arrondi ? L’année dernière, tu sais, j’avais eu de violentes crampes, et Philomène m’avait donné un bon remède ; peut-être pourrais-je lui demander de m’en donner un peu pour Dame de Lasteyrie ?
J’oublie le bisou de réconfort, sur tes bons conseils. C’est dommage, parce que je l’aurais bien fait, moi, pour la faire sourire un peu.

Concernant tes craintes, il y aura toujours plein de papillons, je t’ai fait préparer une surprise au jardin : dans quelque temps, les tulipes Idril sortiront de terre, et tu verras plein de petits papillons venir se poser sur leurs pétales. Et je pourrai en prélever comme ça !

Pour ce que tu m’expliques sur le fait d’être amoureux, je ne comprends pas. Je me souviens des yeux de maman quand elle parlait de Papa, elle était si belle dans ces moments-là ! Oh, bien sûr, elle était tout le temps très belle, mais là, il y avait quelque chose en plus. Elle me manque, j’aimerais tellement qu’elle soit encore là et qu’elle passe sa main dans mes cheveux pour replacer la mèche qui traînait toujours trop souvent sur mon front, ou pour qu'elle me dise de remonter mes lunettes. Je voudrais qu’elle fut toujours parmi nous. Par contre, je ne savais pas qu’on devenait si étrange en tombant amoureux, pourquoi vouloir manger des papillons ? J’ai déjà un mal fou à les épingler, alors les cuisiner ! Non, je ne pense pas que les papillons dans le ventre soient pour moi. Du coup, je crois que je ne vais jamais me marier, si en plus c’est pour tomber malade du cœur, ce n’est pas pour moi !

J’arrête ici cette petite lettre, je crois entendre de petits pas dans le couloir, je crois que c’est Elfry.

Je t’aime de tout mon cœur,


Beren.

PS : Ou alors je me marie avec quelqu’un que je n’aime pas, comme ça je ne suis pas malade ?

Et la lettre d'être confiée pour un prompt retour à sa soeur !

_________________
Les hommes à lunettes ont cet air sensible et fragile qui donne envie de les protéger; on les reconnaît à cette attitude gauche et rêveuse... [Marylin Monroe, Certains l'aiment chaud]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
La Petite Fiole
avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Ven 29 Avr 2011 - 21:25

Citation :
A mon jumeau-rien-qu'à-moi!

Je ne dirais rien à Philie, en plus depuis qu'elle a réussit à lire quelques mots d'une te tes lettres en passant derrière moi elle me regarde bizarrement et n'arrêtes pas de marmonner de façon incompréhensible.

Je sais que jamais, oh grand jamais, tu ne déshonorera sciemment la famille mais parfois paroles ou gestes peuvent être mal interpréter. Moi-même je fait toujours très attention à ce que je dit ou fait dans mon travail à la Hérauderie Impériale.

Tu as sûrement raison, les cours de droit ne méritaient pas mon attention. Les cours de journalismes devaient plus la mériter vu que je suis en attende pour savoir si j'ai mon diplôme de première année.
La semaine prochaine je reprend les cours à l'Université de Belrupt, j'ai choisit de prendre le cursus de diplomatie, et peut-être à mon tour devenir ambassadrice comme l'était maman. En plus ça permet de beaucoup voyager (^_^)

J'espère bien qu'il y a encore des papillons, les jardins sont grand et il y a beaucoup de fleurs qu'ils doivent encore butiner pour qu'on ai un jardin encore plus beau !!

Concernant la maladie que l'on attrape en tombant amoureux, je n'ai pourtant jamais vue maman manger des papillons et elle était toujours amoureuse de papa. Mais je suis presque sûre que le Baron lorrain qui nous accompagnait voulait lui faire manger ses papillons à lui !
C'est vrai que cela faisait dix automne qu'elle avait plus les papillons de papa, peut-être qu'il lui en fallait d'autres pour rester amoureuse mais comme papa était plus là pour lui en donner le Baron voulait prendre sa place.
Je me demande quand-même quelle sorte de papillon rend amoureux, pour continuer à voler dans le ventre faut les avaler tout rond sans les abimer, ils ne doivent pas être très gros.

Je voudrais trouver moi aussi un gentil messire qui, comme papa a fait à maman, me donnera les meilleurs papillons et comme ça je l'aimerais très longtemps.

Maman me manque à moi aussi, elle avait encore tellement de choses à nous apprendre... et plus personne n'est là pour remettre une mèche de nos cheveux en place ou nous sourire doucement quand on a besoin de réconfort.

Philie tourne en rond derrière moi pour tenter de lire ma missive, je l'arrête ici avant que je ne puisse plus la cacher.

Si c'est Elfry qui arrive, fait lui une grosse bise... même baveuse si tu veux... de ma part.

Je t'embrasse fort

Idril

PS : je sais pas si quand tu te maris sans être amoureux tu manges aussi des papillons et si oui si ils sont bon et volent aussi dans le ventre. Mais si ton stock de papillons amoureux est vide et que tu croises quelqu'un qui t'en fait manger tu es amoureux d'une autre personne que celle avec qui tu es marié, ça doit pas être bien.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beren H.
Le Fiole Parfumeur
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Mer 4 Mai 2011 - 1:47

Citation :
A la jumelle-la-plus-parfaite-du-monde-parce-que-c’est-ma-mienne,

Tu sais que j’adore lire tes lettres ? Ton écriture si délicate, loin de mes pattes de mouches maladroites, et tes mots sont choisis avec tant de raffinement… Tu es vraiment une sœur parfaite, tu sais ?

Je suis soulagé que tu saches que je ne trahirais la famille pour rien au monde – tu sais à quel point vous êtes toutes deux précieuses à mes yeux ; mes deux perles de sœurs. Je garde précieusement, dans l’écrin de mon cœur, le tendre souvenir de maman et papa. Je voudrais qu’ils soient là tous deux, maman pourrait m’expliquer cette histoire de papillons, et papa m’apprendrait les meilleures manières de faire la cour à la dame de son cœur !

Ce que tu dis sur les papillons comestibles est particulièrement passionnant, et cela mérite réflexion – je pense m’y atteler dès que j’aurai achevé cette lettre. Oh, bien sûr, je te promets de laisser assez de papillons pour que tu t’émerveilles toujours autant dans les jardins du domaine, je te le promets. Je m’y engage solennellement, foi de frère jumeau !

Concernant ce baron lorrain, je suis bien aise qu’il n’ait pas réussi à cuisiner ses propres papillons pour maman ; et je ne lui conseille pas de s’approcher de l’une ou l’autre de mes précieuses sœurs, ou bien… Ou bien je le provoque en duel, et je lui fais mijoter de la poussière ! On dit bien « mijoter » de la poussière, pas vrai ? Je crois que « manger » ou « mordre » serait un peu trop banal. Non mais quelle idée de proposer comme ça des papillons aux gens ! Et à maman, en plus ! Cornegidouille !

On va réfléchir, avant de laisser un « gentil messire » te proposer ses papillons personnels, hein. Non, mais ! D’abord, nous devons parler entre hommes – je pense d’ailleurs mettre mes belles bretelles et mon nœud papillon rouges à l’occasion d’un entretien pareil. Je pense que ça l’impressionnera. Tu ne crois pas ? Bien sûr, j’aurai mes lunettes, ce sera encore plus sérieux.

Tu m’as fait peur, à me dire que Philie lisait par-dessus ton épaule ! Elle n’a rien saisi, rassure-moi ? J’espère qu’elle ne va pas monter me rouspéter après ! Je ne sais pas si c’est Elfry qui se cache derrière la porte, mais je vais aller vérifier. Et si c’est elle, je lui ferai deux bisous, un pour toi, un pour moi.

Avec mes plus tendres pensées fraternelles,

Ton frère qui t'aime,

Beren.

_________________
Les hommes à lunettes ont cet air sensible et fragile qui donne envie de les protéger; on les reconnaît à cette attitude gauche et rêveuse... [Marylin Monroe, Certains l'aiment chaud]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfry
La Fiolinette Azimutée
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Mer 4 Mai 2011 - 17:09

Et effectivement, les petits pas lestes entendus étaient ceux d'une petite fêlée qui avait eu pour projet de venir voir ce que faisait son héros, enfin après papa, mais avait finalement décidé de faire une halte derrière la porte, pour observer ce qu'elle avait apporté avec elle et réussit à attraper. Un scarabée irisé énorme, énorme, énorme, enfin du point de la vue de la gamine, du courage et de l'ingéniosité qu'il lui avait fallut pour arriver à capturer la bestiole dans un bocal. Après avoir discuté avec Fulbert sur sa monstrueuse prise, la petite se releva et s'empressa de pousser la porte, pressée de montrer son exploit à son héro !

Et en poussant la porte, elle manqua de très peu le nez et les lunettes de son frère, vraiment de peu... Puisqu'il s'était avancé jusqu'à la porte, une lettre à la main.


Tu fais quoi ?

Fut l'interpellation de la petite curieuse, qui débarquait tel un général sur un territoire conquis. Et d'ailleurs, elle agita bien vite son bocal en l'air, aussi près du nez rescapé de son frère que sa taille lui permettait.


T'as vu ce que j'ai attrapé !


Ajouta-t-elle visiblement très fière d'elle.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beren H.
Le Fiole Parfumeur
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Ven 13 Mai 2011 - 19:40

"Wzzzooooooooou"... C'est à peu près le bruit que fit la porte en frôlant le bout du nez de Beren, alors qu'Elfry l'ouvrait à la volée. Le jeune Fiole, bouche bée, reste les yeux exorbités quelques secondes, après un hoquet de surprise... qui lui fait lâcher la lettre qu'il a dans les mains. Il la ramasse, précipitemment, et la confie à un de leurs gens, pour qu'il la porte à Idril, et se tourne vers sa petite soeur. Il s'accroupit légèrement pour se mettre à sa hauteur, lui qui est bien trop grand, bien trop maladroit, un peu désarticulé, et lui sourit tendrement, ouvrant ses bras pour lui proposer un câlin.

- Coucou, toi. Tu sais que tu as failli cogner le nez de ton grand frère qui t'aime très fort ? Il s'en est fallu de peu pour que tu m'éborgnes !

Il s'approche et lui glisse à l'oreille :

- Oh, tu crois que c'est Fulbert ?

Petit clin d'oeil et regard rieurs sont affichés, en plus d'un sourire complice, et Beren de retendre les bras à sa petite merveille, pour une nouvelle étreinte. Mais déjà, la petite princesse du jeune Fiole l'interpelle.

- Tu fais quoi ?
- Ce que je fais ? Oh, eh bien, euh, je euh... j'écrivais à Idril à propos d'une amie qui euh... m'a proposé euh... des leçons, enfin, tu vois quoi... d'équitation.
Légère pause. Avec des chevaux.

Il rougit, Beren, un peu confus du manque d'imagination dont il est victime. Très vite, la petite lui colle sous le nez un bocal contenant une... chose noire, qu'il ne peut bien distinguer, tant il louche, le pot étant trop proche de ses lunettes. Il se recule légèrement, et saisit le bocal, qu'il prétend examiner très attentivement, faisant glisser ses lunettes au bout de son nez.

- T'as vu ce que j'ai attrapé !

Beren lâche un "ooooooh" d'admiration un tout petit peu surjouée, certes, mais qui ne ferait pas plaisir à une petite fille si adorable. Beren relève la tête, et tente de s'adresser à Fulbert, qu'il ne peut pas voir, évidemment. De quel côté peut-il être ? Plouf, plouf... à droite.

- Ohhhh, tu as vu ça, Fulbert ?! On dirait qu'Elfry a attrapé un dragon scarabée !

Puis, posant à nouveau les yeux sur sa soeur adorée, il lui demande, avec tout l'empressement possible :

- Dis, tu l'as déjà vu cracher du feu ?

_________________
Les hommes à lunettes ont cet air sensible et fragile qui donne envie de les protéger; on les reconnaît à cette attitude gauche et rêveuse... [Marylin Monroe, Certains l'aiment chaud]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfry
La Fiolinette Azimutée
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Mar 24 Mai 2011 - 21:58

La petite pointe sa droite d'un geste blasé, habituée qu'elle est de voir sa famille s'adresser au vide, plutôt qu'à son ami. Elle sait bien qu'elle seule le voit et pas eux !

Ful est là !

Et elle hausse ses épaules à la question de son frère :


Bien sur que je l'ai vu, il a même failli brûler mon doigt, regarde là !

Et elle fourre son petit doigt sous le nez de son frère, un doigt parfait, juste maculé de terre et de sable, attendant visiblement que son frère la soigne d'un bisou, voire d'un bandage.

Une fois que son doigt est en bonne voie de guérison, elle se souvient de ce que son frère a dit :


Tu vas prendre des cours d'équitation, c'est chouette cela ! J'adore monter à cheval, je peux venir aussi ? Tu m'emmènes dis ? dis tu m’emmènes ?


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beren H.
Le Fiole Parfumeur
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   Dim 5 Juin 2011 - 5:45

Oups, il était de l'autre côté... Pourquoi était-il TOUJOURS de l'autre côté ? La prochaine fois, Beren se jura-t-il, il désignerait l'autre côté que celui que son intuition lui dictait... Ce serait sûrement à la fois plus pratique, et plus proche de la vérité.

Et la petite d'approcher si près son petit doigt du nez de son frère, qu'il provoque le même effet que le bocal précédemment, à savoir qu'il louche, et doit se reculer pour examiner son doigt. Le plus sérieusement du monde, il hausse un sourcil, comme il imagine que les médicastres le font, attrape un linge propre qu'il humidie, et nettoie la petite main.


- Hum, je pense que là, il faut absoooolument un bisou, pour réparer ça.

Il s'éxécute, le plus tendrement et le plus doucement du monde, et tient toujours la petite main au creux de sa paume, alors qu'il lui dit doucement :

- Et pour être sûrs qu'on ne doive finalement pas l'amputer, on va fabriquer un bandage, d'accord ?

Ni une ni deux, hop, on fabrique un bandage, et on dessine dessus deux yeux et un sourire avec plume et encre, pour égayer le tout. Une fois le doigt soigné et le terrrrrible scarabée-dragon éloigné sur l'étagère la plus proche, l'adorable fillette fait allusion à ses cours d'équitation à venir.

- Oh, je ne sais pas trop, il faut demander à Idril, tu sais, c'est elle le chef de famille. Mais promis, je ferai tout pour qu'elle accepte. On la fait venir, tu crois ?

Et d'un sourire et d'un ton avenant, Beren demande au valet toujours dans le coin d'aller chercher sa soeur aînée, et de lui indiquer qu'une affaire urgente de la plu shaute importance nécessité sa présence immédiate. Une fois le domestique éloigné, Beren fait un clin d'oeil à sa petite soeur :

- On parie qu'elle est là dans cinq minutes maximum ?

_________________
Les hommes à lunettes ont cet air sensible et fragile qui donne envie de les protéger; on les reconnaît à cette attitude gauche et rêveuse... [Marylin Monroe, Certains l'aiment chaud]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Correspondance entre jumeaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Correspondance entre jumeaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» Les Empires Jumeaux
» [RP] Entre Die et Embrun : Aspres
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manoir de la Fiole :: DOMAINE FAMILIAL EN FRANCHE-COMTE :: Manoir de la Fiole :: Deuxième étage :: Bibliothèque-
Sauter vers: