Manoir de la Fiole

Forum en lien avec le jeu en Ligne les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Forum I ~ Gargote Artésienne] Bataille d'Arras, Novembre 1461

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mylandra
La Fiole Ténébreuse
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 37
Localisation : Saint Aignan

MessageSujet: [Forum I ~ Gargote Artésienne] Bataille d'Arras, Novembre 1461   Sam 9 Nov 2013 - 12:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cela faisait des jours qu'ils parlaient de se taper de l'Artésiens, ses crapules du Nord qui ont aidé les brigands à monter leur armée pour piller la champagne et s'en prend aujourd'hui à la Normandie.
Les pas de l'armée des Chevaliers de l'Aube les menèrent au portes d'Arras, ils avaient bien sur entre temps fait tomber des têtes et jusqu'ici ça avait été toujours victorieux.
Surtout qu'ils avaient un chef d'armée compétent qui ne laissait pas ses soldats crever la dalle ou dans l'ignorance.

La brune ténébreuse s'était alors retrouvé chef de section, son expérience militaire l'aidait alors à guider sa lance et elle ne cacha pas la fierté qu'elle avait d'avoir eut de fier soldat sous ses ordres.
La communication était importante, le moral aussi. Car un soldat démotivé est un soldat mort malheureusement.

Le cinq novembre 1461, encore une fois, ils se retrouvèrent face à l'armée ennemie. En rang, tous attendaient le signal.
Mylandra étant à la tête de sa lance, elle avait revêtue la tenue et le plastron des chevaliers l'aube avec honneur.
Son épée en main, elle sentait son cœur battre à cent à l'heure, la ténébreuse se sentait dans son élément.
Et avoir fait tombé des têtes artésiennes ses derniers jours avaient ouvert en elle un appétit féroce.
Sa lame et ses mains étaient peut-être salis par le sang de ses ennemis, mais c'est ça qui faisait d'elle se qu'elle était, un berserker.


Soyons fort, soyons fière et ayons la tête haute si nous tombons. Force et Honneur les amis! dit-elle alors à ses soldats.

Le signal retentit, les deux armées s'élancèrent sur le champ de bataille en faisant trembler le sol sous leur pas et en faisant vibrer férocement l'air de leur crie de guerre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les lames s'entrechoquèrent, les coups pleuvaient, des cris résonnèrent, le sang jaillissait et des corps commencèrent à joncher le sol au fur et à mesure que le combat faisait rage.
La brune Fiolesque voyait rouge, tous était rouge autour d'elle. Son épée transperçait la chair artésienne avec une avidité malsaine alors qu'un sourire carnassier s'affichait sous son casque lorsqu'elle entendait les os de ses ennemis se briser sous ses coups.
Elle ne savait pas comment se débrouillaient ses alliés, est-ce qu'ils s'en sortaient? Ressentaient-ils la même chose qu'elle?
L'adrénaline faisait qu'elle n'avait aucunement peur, et ça lui donnait la force de combattre.
Un homme se dressa alors devant elle, un artésien beaucoup plus grand qu'elle.
Le regard mauvais et une folie furieuse de vouloir lui trancher la jugulaire la fit se lancer tête baisser vers lui.
Ils échangèrent des coups d'estoc, parèrent sans merci et la ténébreuse se sentit de plus en plus repoussé par son adversaire au vu de la force qu'il abattait sur elle à chaque fois qu'il croulait son arme sur elle.
Soudain ses yeux voyaient clair, il allait la tuer, il était beaucoup plus fort qu'elle.
Un coup de pommeau dans la tête la fit chanceler, son casque voltigea plus loin alors que sa crinière brune se détacha au vent et retombant sur ses épaules.
Du sang filait depuis son arcade sourcilière, voilant quelque peu sa vue.
La peur soudaine se fit ressentir, mais non! Il ne fallait pas! Il fallait se battre pour pouvoir vivre!
C'est alors avec rage au ventre qu'elle s'élança à nouveau contre son adversaire pour lui asséné un coup du chef en abattant à la vertical son épée sur lui, seulement la Fiole fut trop lente ou l'artésien fut trop rapide.

Les yeux écarquillés, tremblante et encore immobile, elle réalisa sa défaite. Un liquide chaud et poisseux s’imprégna dans le tissu de sa tenue alors que l'ennemie retira lentement la lame d'une dague qu'il avait enfoncé dans son flanc gauche.
Son épée bloquait toujours l'arme de la ténébreuse au dessus de sa tête, mais ce dernier, en vile traître, avait mis fin au combat en sortant une dague de sa manche.
Ironie du sort, soudain Mylandra repensa à l'échange qu'elle avait eut avec Gohan.
Sur le coup, elle se demandait bien comment il s'en sortait alors qu'elle savait qu'il n'avait pas vraiment d'expérience au corps à corps.
Une fois la lame retirer, l'artésien poussa d'un coup de pied la brune, mais cette dernière ne se laissa pas tomber, elle ressentait encore de la rage en elle.
Malgré sa blessure, elle ne pouvait pas en rester là.
C'est pourquoi, elle se redressa pour lui porter un ultime coup, seulement il la désarma en quelques secondes, brisant son épée au passage.
Cette fois, s'était fini pour elle.
La brune ensanglanté tomba alors à la renverse, son bourreau s'empara d'une lance et se mit au dessus d'elle pour lui enfoncer dans l'épaule droite.
Il la laissa ensuite là et quitta son champ de vision.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Froid, il faisait froid. Son armure se faisait lourde, la brune ténébreuse n'arrivait même plus à se redresser sur ses jambes.
En faite, elle voulait se lever mes son corps ne lui obéissait plus. Elle resta alors immobile avec encore la lance enfoncé dans son épaule.
Des gémissements d'agonies se faisait entendre autour d'elle, mais le combat avait cessé.
Qui avait gagné? Est-ce que ses amis étaient encore vivant? Coleen avait-il survécu?
Tant de questions sans réponse alors qu'elle sentait sa vie ne tenir plus que par un fil mince.
La Fiole avait perdu beaucoup de sang, elle en imprégnait le sol autour d'elle alors que sa tenue en était maculée. Allait-elle vraiment mourir là?
Loin de ses enfants, de sa famille? Ses pensées divergèrent alors vers le fruits de ses entrailles, alors que Noéllia se remettait péniblement de ses blessures,
Mya qui se trouvait entre la vie et la mort à l'hospice de Kermaaron, Lou qui était partie en colère contre elle et son fils Adrian qui lui au moins arrivait à faire sa vie normalement.

Une plainte s'échappa de sa gorge desséchée, elle se rendit compte tous ce qu'elle était entrain de perdre, tous ce qu'elle n'avait pas encore dit ou avouer et qu'elle ne pourra sans doute pas faire.
Mais casse la tienne, il fallait qu'elle tienne bon, encore un peu... et après, qui sait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylandra
La Fiole Ténébreuse
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 37
Localisation : Saint Aignan

MessageSujet: Re: [Forum I ~ Gargote Artésienne] Bataille d'Arras, Novembre 1461   Sam 9 Nov 2013 - 14:34

Coleen_de_colmarker a écrit:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[rp]

[nuit tragique,nuit rouge devant le castel d’Artois]

Arrow [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une épaisse brume s’élevait de la forêt aux pieds du Château d’Arras.
Dans le silence blafard du premier croissant de lune,du haut de ma monture j’ordonnais à mes sections de se tenir prêtes.Nous allions quitter le campement en contre bas et j’avais demandé le silence.Chose difficile a obtenir d’un cheval qui sent que la nuit va vite prendre une couleur rouge et une odeur de sang.



L’aube allait bientôt pointer son col orangé à l’est,loin devant.A l’ouest rien de nouveau.Jusqu’au premier coup de tonnerre retentisse.Nos chevaux venaient de passer au trot.
Deux nuages de fumée grise enveloppèrent nos montures,suviti d’un fracas assourdissant.Nous venions de passer au galop.

Les villageois,réveillés en sursaut,jaillirent de leur logis,en chemise,pieds nus,agitèrent les bras et hurlèrent:


-Le château est assiégé!!!!C’est la guerre!!!!C’est la guerre!!!!C’est la guerre.Que dieu nous garde,que Dieu nous protège!!!!!

D’autres se précipitèrent à l’intérieur pour évacuer leur famille,tandis que le tocsin sonnait a toute volée.


Un regard sur tout cela,je fermais mes yeux quelques secondes et je fis sonner le cor.
L’attaque était lancé je ne pouvais plus rien arrêté,notre vie étaient entre leurs mains.
Une dernière pensé pour elle,et une volonté farouche de faire tomber ce maudit mur.Ce mur que jamais aucune armée Champenoise n’avait réussit à atteindre.Tous ce morts qu’on leur devait,tous ces amis perdu lors des attaques artésiennes.Le temps de la vengeance avait sonné,le temps de rendre justice enfin a ses visages que gardais en mémoire et qui m’accompagnait tous les jours de ma vie.

Un groupe nombreux de cavaliers,penons et bannières déployés,tenta une sortie du castel et ils fonçaient déjà sur nous.
Abritée derrière les remparts,une compagnie d’arbalétiers,divisées en deux groupes,un sur ma dextre,l’autre sur ma senestre,se tenaient prêtes arbalètes bandées,carreaux sur l’arbrier.Sur un ordre la première ligne décocha une première volée en tir tendu.

Plusieurs chevaux furent atteints au poitrail.Ils s’effondrèrent sur les antérieurs projetant leur cavalier cul par-dessus tête.D’autres se couchèrent et écrasèrent les jambes ou le corps de celui qui les montait.
D’aucuns,transpercés par une sagette,vidèrent les arçons ou,tirant sur les rênes,cabrèrent leur monture et basculèrent avec elle dans le fossé sec.

Mon destrier,piaffait d’impatienceMOi aussi.Il humait l’odeur de la bataille.Il hennissait et encensait ciel et terre d’une écume baveuse.Ses sabots raclaient le sol caillouteux.Je serrai les rênes de peur qu’il ne prenne le mors aux dents.

Je deforai mon épée,que je venais d’acquérir à Compiègne.Un dernier regard sur mes arrières,j’ouvris main senestre pour donner du mou aux rênes.Inutile d’eperonner.Mon destrier se cabra et prit le galop si vite que mes fesses glissèrent contre le troussequin .A deux doigts de vider les arçons,je repris l’équilibre et assurait mon assiette dans la selle.

Un air frais sifflait à mes oreilles,embuait ma vue,me pinçait les oreilles.La bataille fit rage plusieurs heures durant.le bruit était épouvantable de l’acier frappant l’acier puis finissant par toucher.La poussière était telle qu’on ne voyait plus grand-chose.L’odeur de sang s’était rependu et aidé du spectacle de désolation donnait envie de vomir.

Nous dûmes céder du terrain,nos blessés et nos morts juchant le sol.J’étais encore debout me demandant par quel miracle quand je vu le corps de ma fille au milieu des autres,de tous les autres.Je connais chacun de leur visage,chacun avait son propre caractère et je savais comment les prendre et les respecter.Je tenais à eux,e venais d laisser une partie de moi sur ce maudit champ de bataille et j’aurai aimé pouvoir hurler sans cette pudeur qui faisait que j’en était incapable..

Je me rendit compte alors que j’étais blessé.Je mis pieds a terre et mon sang se mêla à celui de ma fille que je tenais dans mes bras.Pas un cri pas une plainte mais un voile étrange dans mes yeux.Voile de colère et de vengeance que je tenterais de prendre une fois remis.

Je fit sonner le cor et vit partir mon armée tendit que déjà les moins blessés venaient porter secours à ceux ne pouvant pas bouger.Je pris le corps de mon enfant dans mes bras.Un souffle la tenait encore en vie.
Nous rejoignîmes notre campement dans un silence de mort.La mort était bien présente a cet instant.Nous avions tout le même regard agar de ceux qui ont vécu une nuit en enfer.

La terre était devenu rouge et ce n’est que le lendemain que j’aurai le ,ombre exacte des victimes de chaque cotés.Le noms des amis tombés et le cœur en miette d’avoir envoyé tout ce monde dans cet enfer
.



[campement des chevaliers de l’aube]

Arrow [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les premiers soins avaient été donné et les gémissement se faisaient entendre.Mais les hommes ne rêvaient que d’une chose:prendre leur revanche et ils l’auraient ils l’avaient mérité.


Un rapport à faire,le pire de ma vie.Je prenais les messages et j’inscrivais le noms des disparus ou blessés et même des morts.Des gens aimant la vie et dont j’avais vu le sourire hier encore.le visage cacher entre mes mains,incapable de pleurer mais ayant le cœur qui saigne,je rajoutais les noms des gens avec qui j’avais tant partagé et tant rit.

Je ne serai plus le même après cette guerre,j’ay avait perdu trop d’ami.
Ma fille se remettrai physiquement,mais les dégâts psychologique je ne le saurait que dans quelques mois.

Je ne ressentais aucune douleur physique pour ma part.Mes blessures s’étaient arrêté de saignés le sang ayant coagulés,mais une autre douleur insidieuse m’avait envahie.
Je pris le temps de faire le tour des blessés et de leur adresser un petit mot puis celui de voir de quoi ils avaient besoin et je pris la route pour l’état major.

Je portai la honte sur mon visage,la honte de n’avoir pas réussit a accomplir la mission qu’elle m’avait confié.Pourtant il fallait que j’assume et que je me rendre auprès d’elle.
[/rp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylandra
La Fiole Ténébreuse
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 37
Localisation : Saint Aignan

MessageSujet: Re: [Forum I ~ Gargote Artésienne] Bataille d'Arras, Novembre 1461   Sam 9 Nov 2013 - 18:45

    « La mort est peut-être la seule réalité qui a une signification quand on sort du cauchemar de la vie... »
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ses paupières se faisaient lourdes au fur et à mesure que les minutes passèrent, minutes qui semblaient être des heures.
La fatigue se faisait de plus en plus sentir, sa vue se troublait peu à peu. Les bruits autour d'elle se faisaient de plus en plus lointain, comme ses bruits de pas précipités autour d'elle.
Des éclats de voix puis un visage qui apparut dans son champ de vision brouillé.


Mylandra? Tu m'entends?

Qui était-ce? Elle ne reconnaissait pas, mais ce dernier lui prit son pouls quelques secondes avant de prendre un air presque soulagé en sentant son cœur battre, faiblement mais il battait, ce qui laissait une once d'espoir.
Alors que quelqu'un la maintenait immobile, celui qui avait prit son pouls brisa le plus gros du manche de la lance planter dans son épaule pour pouvoir la transporter en lieu sur et surtout la soigner.
Ils firent avant tous un point de compression sur sa blessure au flanc gauche et la posèrent délicatement sur le brancard.
Sans attendre une minute de plus, ils l'emmenèrent au camp des Chevaliers de l'Aube.


On vous ramène une blessée grave! Un médecin! Quelqu'un?

Malheureusement il y avait tellement de blessés icilieu que le camp était en effervescence.
Et les aller et retour du champ de bataille n'étaient pas fini. Il fallait faire le trie entre les mort et les blessés.
Les deux hommes posèrent la presque mourante sur un lit de camp qui avait été mis en place sous une tente pour les grand blessés puis repartir chercher des survivants.

Comment se sentait-elle? Engourdit, elle avait froid et n'arrivait pas à bouger le petit doigt.
Plus le temps passait, et plus elle s'enfonçait dans le royaume des ombres. Bientôt elle dormirait paisiblement, oubliant toute cette horreur fourmillant autour d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylandra
La Fiole Ténébreuse
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 37
Localisation : Saint Aignan

MessageSujet: Re: [Forum I ~ Gargote Artésienne] Bataille d'Arras, Novembre 1461   Sam 9 Nov 2013 - 22:18

Legohan a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le jour ou il avais appris qu'ils allé frapper de l'artouze, Legohan était tout excité à l'idée d'en buter quelques uns.
On lui avait conté que les guerres passés entre l'Artois et la Champagne étaient épiques.
A son tour d'entré dans cette belle et grande histoire....
Pourtant, les artésiens ne lui ont jamais rien fait mais ce sont eux les vrais responsables des derniers maux de la Champagne et plus récemment la Normandie par l'intermédiaire des alliances Famerdum et Eldorado.
Maintenant il comprend mieux pourquoi ces deux organisations brigandes sont si puissantes et que personne ne put leur résisté.

Mais tôt ou tard, tout ce paye un jour....

Il avait chevaucher depuis Compiègne jusqu'à Arras portant fièrement les couleurs des chevaliers des l'aube.
Traversé l'Artois ne leur ont pas trop posé de problèmes malgré que deux armées locals avaient tentés de les repoussé.
C'est la que Legohan va mettre en pratique les leçons d'épées de Mylandra.
Bien qu'il soit encore un épéiste inexpérimenté, il a réussi à blessé quelques soldats des armées ennemies.
Il espère survivre aux combats une fois arrivé devant les remparts de la capitale des tiots biloutes ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylandra
La Fiole Ténébreuse
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 37
Localisation : Saint Aignan

MessageSujet: Re: [Forum I ~ Gargote Artésienne] Bataille d'Arras, Novembre 1461   Sam 9 Nov 2013 - 22:19

Antonio a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Son engagement pour la Couronne de France allait se concrétiser. Cela faisait à présent un mois que le bourguignon de naissance avait rendu au Roy de France à Paris pour mettre à son service l'armée qu'il possédait. Rapidement la Couronne avait su lui trouver une utilité et son armée fut remplie en l'espace d'une semaine, direction l'Artois. S'il n'avait pas de dent particulière contre les artésiens - contrairement aux berrichons - il avait accepté la mission royale qui lui fut proposée.

Après quelques jours de voyage, de marche avec les soldats dont certains avec qui il s'entendait bien, le Vicomte de Salmaise et son armée éponyme était arrivé en Artois et s'apprêtait à faire le siège de la capitale. Les royalistes avaient deux armées, la sienne et celle de Coleen. Il espérait que cela suffirait à percer les défenses artésiennes et qu'ils parviendraient à prendre le château.

Une fois arrivée sur Arras, l'armée royaliste du Vicomte ne mis pas longtemps à lancer les hostilités. L'ordre avait été donné d'attaquer les remparts. Aussi, les deux armées réunies se lancèrent à l'assaut du château artésien.


-Pour le Roy !

Des premiers combats avaient lieu à droite à gauche, le Vicomte porta plusieurs coups d'épée dont la plus part finirent dans les boucliers ennemis. Seuls deux coups avaient pu toucher un ennemi, suffisamment pour que celui-ci ne se relève pas.
Regardant à droite et à gauche, Salmaise constatait les dégâts subis par ses camarades, plusieurs d'entre eux étaient tombés à terre. L'assaut n'était pas une réussite et il vit notamment le capitaine de l'autre armée chuter. Aussi, il prit la décision d'ordonner le repli pour éviter l'hécatombe.


-En retraite, battons en retraite !

Petit à petit les forces royalistes reculaient, s'éloignant du château et de ses remparts. Ils gagnaient la campagne artésienne où ils monteraient leur camp, s'occuperaient de leur blessés et reviendraient sur Arras rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylandra
La Fiole Ténébreuse
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 37
Localisation : Saint Aignan

MessageSujet: Re: [Forum I ~ Gargote Artésienne] Bataille d'Arras, Novembre 1461   Dim 10 Nov 2013 - 23:59

Reviel_di_dandailion a écrit:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    La voix d'une femme semblait encourager le murmure
    Les murmures d'une femme Artésienne ....


    Comme si il fallait que cela arrive ..


    De nombreuses et effroyables scènes de batailles , toutes aussi différentes les une que les autres , défilaient
    et apportait déjà a ce moment , un spectacle d'une incroyable atrocité pour de jeunes yeux ..


    Comme si il m'avait fallut comprendre ..


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Des bruits engendré par le fer broyer a l'approche des murs .. .
    D'une arme broyant par l'impact , le heaume porter par un homme qui ne s'en relèverait pas .. .
    Du sang sur leurs visages .. .
    Tant d'ombres ayant forme humaine , si prés et pourtant si lointaines qu'on ne pourrait reconnaitre leurs visages .. .
    Il y en avait tant , tellement de ces scènes , jusqu'à l'homme qui tranchait la gorge de son ennemi .. .. .


    Tant d'images qui l'accompagneraient dans ces rêves ..


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    D'un homme broyer sous le rocher .. .
    D'un animal dévorant ce qu'il restait de son ennemi .. .


    Je me demande encore pourquoi il fallut que je lui demande .. !

    A cet homme qui me laissa choir tout ces pleures devant tant de morts ... .



    La femme ce souvenait des hommes rejoignant ce premier , elle ce souvenait du nom qu'ils ne cessait de lui porter ..
    Cet homme que cette femme haïssait et qui semblait ce faire nommé Rêviel , cet homme lui .. , qui affichait là un sourire las
    Las d'une guerre sans fin et sans triomphe .. .
    Cela faisait déjà neuf ans , neuf années de guerres en tout genre pour cet homme , pour cette couronne
    Pour ce royaume qui n'avait fort que de division personnel .
    La nostalgie du champ de bataille sans doute , il repartait en compagnie de ceux avec qui il avait effectué la traverser
    Nul défaite pour cette homme , il n'y en avait que dans le renoncement .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Forum I ~ Gargote Artésienne] Bataille d'Arras, Novembre 1461   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Forum I ~ Gargote Artésienne] Bataille d'Arras, Novembre 1461
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [lois] Artois
» Forum des nécrons
» Mordheim, ou comment arriver après la bataille...
» Récits de la bataille au village orc (Trépas d'Ogrim)
» Logiciel création rapport de bataille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manoir de la Fiole :: DOMAINE FAMILIAL EN FRANCHE-COMTE :: Manoir de la Fiole :: Deuxième étage :: Bibliothèque-
Sauter vers: